RMC Sport

L’OL veut retrouver les gros

Clément Grenier

Clément Grenier - -

Leader du championnat, l’Olympique Lyonnais dispute ce mardi le barrage de la Ligue des Champions à Gerland (20h45) face à la Real Sociedad. Lyon souhaite retrouver les sommets européens. Objectif qualification.

Comme on se retrouve. L’Olympique Lyonnais affronte ce mardi à Gerland (20h45) la Real Sociedad en barrage aller de la Ligue des champions. Si Lyon dispute sa douzième campagne européenne consécutive depuis la saison 2001-2002 (l’OL a disputé l’Europa League la saison passée, ndlr), dont 114 matches d’affilée en C1 de septembre 2000 à mars 2012, la Real Sociedad retrouve la Ligue des champions après neuf ans d’absence. Hasard du calendrier, Lyon se dresse sur la route du quatrième représentant du foot espagnol, qui avait vécu le 10 mars 2004 son dernier match européen avant celui de ce mois d’août 2013 face… aux Gones. C’était en 8ème de finale de C1 et l’OL s’était imposé 0-1 à San Sébastien avant d’en faire de même au retour à Gerland.

Cette fois, le match aller, Lyon – qui a sorti le Grasshopper Zurich en tour préliminaire – le disputera à domicile. En pleine confiance, les hommes de Rémi Garde abordent cette rencontre de manière positive. « Nous sommes complètement concentrés pour atteindre cet objectif, précise le coach rhodanien. Nous avons tous envie. » L’OL réalise un début de saison parfait marqué par deux victoires en deux matchs (4-0 face à Nice et 1-3 à Sochaux). L’OL peut aussi compter sur sa jeunesse. Clément Grenier (1 but et 2 passes décisives), Alexandre Lacazette (3 buts et 1 passe décisive) et Yassine Benzia (1 but et 2 passes décisives) sont les hommes prépondérants de ce début de saison. Sans négliger Yoann Gourcuff (2 buts et 2 passes décisives). « Les automatismes qui se sont créés entre Gourcuff, Lacazette et Grenier sur les derniers matches sont intéressants. Il faut être vigilant parce que c’est fragile, souligne Garde. Et l’influence de Yoann dans le jeu est très importante au même titre que les autres joueurs. »

Aulas : « La Real Sociedad est une belle équipe »

Pour son cinquième barrage de Ligue des Champions depuis août 1999, Lyon part toutefois avec des incertitudes. Malgré une jeunesse au pouvoir, plusieurs cadres expérimentés ont quitté le navire depuis le dernier échec en C1, un huitième de finale face à l’APOEL Nicosie (Chypre) en mars 2012. Lloris, Cris, Reveillère, Lovren, Cissokho, Källstrom, Bastos et Lisandro Lopez sont partis, sans oublier les éléments écartés du début de saison, Jimmy Briand et Bafé Gomis. « La Real Sociedad est une équipe qui joue très bien au ballon, c’est le représentant des clubs espagnols. Il y a un vrai challenge, admet le président lyonnais Jean-Michel Aulas. J’espère que l’on passera cette difficulté. Je lance un appel au public : pour gagner les matches, il faut que le stade soit plein. Ce sera important d’être au stade derrière cette équipe qui le mérite. » D’autant que Lyon n’a pas le droit à l’erreur. Sous peine de perdre 25 millions d’euros, gain moyen d’une qualification pour la phase de groupes de la Ligue des champions.

A lire aussi :

>> Griezmann ému par Gerland

>> Aulas : « Gomis ? C’est arrivé à d’autres »

>> Di Meco : « Lyon, la surprise du début de saison »

Xavier Martel avec Edward Jay à Lyon