RMC Sport

L’OM doit se mettre au niveau

Didier Deschamps

Didier Deschamps - -

Après le superbe spectacle offert mercredi par Arsenal et Barcelone, les Marseillais savent ce qui leur reste à faire pour tenter de rivaliser avec Manchester United en 8e de finale de la Ligue des Champions le 23 février.

Il n’en a pas raté une miette. Comme tous les amateurs de beau jeu, Didier Deschamps s’est régalé devant Arsenal-Barça mercredi soir (2-1). « Non, non, j’étais au cinéma. Je suis allé voir le Fils à Jo, ironise le coach phocéen lorsque la question lui est posée. Bien sûr que j’étais devant ma télé. C’était très agréable à regarder. Il y avait deux grandes équipes, avec beaucoup de rythme et d’occasions. C’était un match de haut niveau. Les deux formations ont fait preuve d’une maîtrise impressionnante. Ils baignent là-dedans. A chaque match, ils répètent ce genre de prestations. Ce sont des exemples à suivre. Mais il est difficile d’atteindre ce niveau là. »
L’OM va pourtant devoir s’en inspirer. Mercredi prochain, les Marseillais disputent eux-aussi leur 8e de finale aller de Ligue des champions contre Manchester United. Et face au leader de Premier League, il faudra sortir le grand jeu pour faire chavirer le Vélodrome. « Manchester n’a pas la même philosophie de jeu que Barcelone et Arsenal, rappelle tout de même Deschamps. On a une chance. Mais il faut être réaliste, si on se qualifie, ça sera un exploit. Il n’y a qu’à regarder cette équipe, son vécu, ses qualités. Il faudra qu’on soit au maximum de nos possibilités, en espérant qu’eux ne le soient pas, qu’il leur manque quelques joueurs importants. J’en doute. Mais c’est possible. Bien sûr qu’il faut y croire. »

Lucho : « On a toutes nos chances »

Un discours repris en chœur par l’ensemble du vestiaire marseillais. Rod Fanni confiait même en début de semaine que l’OM avait autant de chance de se qualifier que la bande à Wayne Rooney. Un avis partagé par Lucho Gonzalez. « Je suis convaincu que c’est du 50-50, glisse le meneur de jeu argentin, qui a déjà affronté les hommes d’Alex Ferguson avec Porto en quarts de la finale de la Ligue des Champions 2008-2009. Manchester est une grande équipe, ils ont de très bons joueurs. Mais ils ne sont pas à l’abri d’une surprise. On l’a vu mercredi avec la victoire du Shakhtar Donetsk sur la pelouse de l’AS Rome (2-3). Ça peut nous arriver aussi. On a toutes nos chances. On espère aller le plus loin possible dans cette compétition qui est si belle. » Si belle et si relevée…

Alexandre Jaquin avec Florent Germain, à Marseille