RMC Sport

L'OM prend la porte

-

- - -

Malgré une prestation honorable à Naples, l’OM a enchaîné mercredi une quatrième défaite de rang en Ligue des champions (2-3). Les Olympiens sont éliminés de la compétition et n’ont plus qu’une infime chance d’accrocher la Ligue Europa.

Le miracle n’aura donc pas lieu. Si les trois défaites en trois matches de l’OM en Ligue des champions ne laissaient qu’une infime chance aux Olympiens de rallier les huitièmes de finale, leur nouveau revers à Naples (2-3) a fait de leur probable élimination une certitude ce mercredi. Marseille n’a pourtant pas affiché le visage d’une équipe restant sur sept matches sans victoire, toutes compétitions confondues. Audacieux, parfois séduisants, les Phocéens quittent donc la compétition avec la tête logiquement plus haute que ce que suggère leur bilan comptable, et non sans quelques regrets dans les valises.

Comme face à Arsenal (1-2), ou contre ces même Napolitains à l’aller (1-2), l’OM s’est montré à la hauteur. Presque à la hauteur, plus exactement. Mais ni l’ouverture du score d’André Ayew d’une belle tête sur corner (10e), ni l’égalisation heureuse de Florian Thauvin en reprenant un centre de Dimitri Payet (64e), n’auront permis aux hommes d’Elie Baup de glaner leur premier point dans la compétition. La faute à quelques errements défensifs, et au froid réalisme des Italiens, qui n’avaient rien d’intouchables.

Higuain achève les Marseillais

Les Marseillais pourront s’en vouloir d’avoir dilapidé leur maigre avance en deux minutes à peine. Inler tout d’abord, d’un superbe enchaînement poitrine-volée du gauche (22e), puis Higuain, mis sur orbite par une déviation de Pandev (24e), ont ainsi mis en lumière les largesses de l’arrière-garde phocéenne. Dans ces conditions, l’issue du match était presque écrite à l’avance. Malgré une deuxième période aboutie, l’OM a fini par céder sur un caviar de Mertens pour Higuain (75e). Maigre consolation, la défaite de Dortmund contre Arsenal (0-1) leur permet de garder un infime espoir d’accrocher la troisième place, synonyme de Ligue Europa. Il faudra pour cela… un miracle.

A lire aussi : 

- En vidéo : le but gag d'Eto'o avec Chelsea

- Côté tribunes, Naples-OM sur un volcan

- Valbuena : "A Naples pour gagner"

A.T.