RMC Sport

Larqué : « Ils se foutent de la Coupe d’Europe »

Jean-Michel Larqué

Jean-Michel Larqué - -

Après la défaite de l’OM sur la pelouse d’Arsenal ce mardi (2-0), Jean-Michel Larqué pointe du doigt la différence de niveau entre les deux équipes. Le membre de la Dream Team RMC Sport fustige surtout l'attitude des clubs français en Coupe d'Europe.

L’OM n’a pas existé face à Arsenal, ce mardi à l’Emirates Stadium. Battus logiquement (2-0), les Marseillais ont affiché au grand jour leurs limites face à des Gunners pourtant pas dans la forme de leur vie. Jean-Michel Larqué pointe du doigt la différence de niveau entre les deux équipes : « On a vu la différence entre une équipe qui jouera les huitièmes de finale et une équipe de Marseille, pas uniquement sur ce match, qui n’est jamais entrée dans cette Ligue des champions.

Les Marseillais ont été dépassés par le rythme. Ils ont fait illusion quand les joueurs d’Arsenal ont un peu levé le pied mais ils ont été très, très largement dépassés. Quand tu as zéro point au bout de cinq matches de Ligue des champions, c’est tout simplement qu’à tous les niveaux, eh bien tu ne l’as pas, le niveau ! Marseille est en train de le prouver, malheureusement. »

« Le cadeau, ils ne l'ouvrent même pas »

Plus que la défaite, ce qui agace le membre de la Dream Team RMC Sport, c’est le manque d’envie des joueurs olympiens ce mardi soir qui est à condamner. « Les clubs, contrairement à ce qui se passait avant, ont la chance de pouvoir jouer au moins six matchs de Coupe d’Europe, ce qui est un cadeau du ciel assez extraordinaire, rappelle l’ancien capitaine de Saint-Etienne. Avant, pour jouer six matches, il fallait aller en quarts ou en demies. Aujourd’hui, ces gars-là ont la chance de jouer six rencontres de Ligue des champions, c’est un cadeau du ciel. Et ce cadeau, ils ne l’ouvrent même pas. Ils ne défont même pas le nœud, ils le laissent emballé ! Je ne montre pas du doigt que les joueurs mais la philosophie du club. »

« On se regarde le nombril »

Jean-Michel Larqué dresse un constat très alarmant sur les résultats des clubs français en Coupe d’Europe, où seul le PSG fait bonne figure : « Ce n’est pas propre à l’OM, malheureusement. C’est contagieux. C’est un virus qui a contaminé tout le football français. On se regarde le nombril. On est les plus grands, les plus beaux et les plus forts. On considère que le championnat de France est le meilleur du monde. Une fois que tu as posé ce postulat, c’est difficile de regarder ailleurs et de lever les yeux. Autant certains pays, pas toujours avec réussite, considèrent que leur existence ne passe que par des bonnes performances en Coupe d’Europe, autant nous, on s’en fout ! Et on snobe les compétitions pour lesquelles on se bat 38 matchs durant la saison. »

A lire aussi :

>> Arsenal-OM : Marseille toujours fanny

>> Arsenal-OM : Les notes des Marseillais

>> Riolo : « Les fariboles marseillaises… »

La rédaction