RMC Sport

Laure Boulleau : « L’impression, à froid, que Francfort s’est créé plus d’occasions »

-

- - AFP

Pas de miracle pour les Parisiennes, qui se sont inclinées jeudi en finale de la Ligue des champions face à Francfort (2-1). Pour Laure Boulleau, au-delà de la déception, la défaite est plutôt logique : « Ce n’est pas facile parce que je pense que pour en arriver là, on avait énormément bossé et on avait fait des exploits pour arriver en finale. Donc je pense qu’on est toutes déçues. Même si après je pense qu’à froid, j’ai l’impression que Francfort s’est quand même créé plus d’occasions. Il nous manquait quand aussi des joueuses aujourd’hui. Je pense qu’avec l’équipe complète ça aurait été mieux. Mais c’est comme ça c’est le foot. »

J.S