RMC Sport

Le Bayern prend une option

Franck Ribéry

Franck Ribéry - Crédits photo : nom de l'auteur / SOURCE

Le Bayern Munich a arraché un précieux match nul sur le terrain de Manchester United (1-1), ce mardi en quart de finale aller de la Ligue des champions. Dominateurs stériles, les Bavarois ont bien réagi après l’ouverture mancunienne.

Déprimé par la Premier League, Old Trafford a pris l’habitude de frémir les soirs de Coupes d’Europe cette saison. Après le renversement de situation face à l’Olympiakos en huitièmes de finale (0-2, 3-0), Manchester United a failli jouer un mauvais tour au Bayern Munich, ce mardi en quart de finale aller de la Ligue des champions. Les Red Devils se contentent finalement d’un match nul (1-1) qui ne les place pas vraiment en situation confortable avant le match retour. Mais vu la domination des tenants du titre, les hommes de David Moyes peuvent trouver quelques satisfactions dans le fait d’avoir tenu tête au tout récent champion d’Allemagne. Ils peuvent aussi nourrir des regrets de ne pas avoir conservé plus longtemps leur avantage au score.

Largué en championnat, Manchester United a contenu le Bayern avec ses armes, malgré une défense décimée sur les côtés avec la suspension de Patrice Evra à gauche et le forfait de Rafael à droite. Le remplaçant du Brésilien, Phil Jones, a vu les vagues se succéder et a souvent bu la tasse sur les accélérations à répétition de Franck Ribéry, qui a souvent trouvé Arjen Robben ou David Alaba dans le dos du défenseur anglais. Mais aucun centre ou tir n’est arrivé à destination. A l’exception de cette frappe enroulée presque parfaite de Robben, qui a contraint De Gea à une belle horizontale (31e). Mais malgré une domination outrageuse (78% de possession de balle en première période !), le Bayern n’a pas connu la même efficacité insolente qui le suit depuis le début de saison.

Schweinsteiger égalise... et se fait expulser

A force de tourner en rond, les hommes de Pep Guardiola ont frôlé la correctionnelle une première fois sur une passe en profondeur de Wayne Rooney vers Danny Welbeck. Après la glissade d’un Boateng peu en jambes, l’attaquant mancunien a manqué la plus grosse occasion du match en piquant trop mollement son ballon pour tromper Manuel Neuer (39e). A défaut de trouver la faille, l’occasion a eu le mérite de réveiller les Red Devils en deuxième période et Nemanja Vidic a ouvert le score sur un corner de Rooney (1-0, 58e).

Vexé, Pep Guardiola a vite revu ses plans. Alors que Mario Götze se préparait à entrer, l’entraîneur espagnol a finalement lancé Mario Mandzukic dans le bain à la place d’un Thomas Müller fantomatique en pointe (63e). Quatre minutes plus tard, l’attaquant croate remettait de la tête un centre de Rafinha dans la course de Bastian Schweinsteiger. Une aubaine pour l’international allemand qui n’a pas manqué le cadre en plaçant une frappe du gauche sous la barre (1-1, 67e), éteignant Old Trafford. Mais le public mancunien aurait pu davantage déchanter si Valencia avait été expulsé pour une faute sur Boateng (73e) ou si la frappe de Boateng avait trouvé le cadre (78e). Si le score n’a plus bougé, le Bayern a perdu deux joueurs pour le match retour : Bastian Schweinsteiger expulsé pour un deuxième carton jaune (90e) et Javi Martinez, qui sera suspendu après son avertissement (89e). Mais les Bavarois ont de la ressource.

A lire aussi :

>>> Coupet : « Deux énormes surprises »

>>> Courbis « agréablement surpris » par MU

>>> Effenberg : « Ne pas sous-estimer Man U »

NC