RMC Sport

Le Real peut encore rêver

Les Madrilènes, tout à leur joie

Les Madrilènes, tout à leur joie - -

Au terme d'un huitième de finale retour passionnant, le Real Madrid s’est qualifié pour les quarts de finale de la Ligue des champions au détriment de Manchester United, après avoir été mené au score (2-1). L'expulsion de Nani a fait basculer la rencontre et les Mancuniens pourront nourrir bien des regrets.

On a beau s’appeler Manchester United, marcher sur l’eau depuis 18 matches (14 victoires, 4 nuls), et mener tranquillement à une demi-heure de la fin, difficile de lutter quand le destin s’en mêle. Est-ce Cristiano Ronaldo, le talisman, avec ses 17 victoires en 17 matches à Old Trafford, qui a influencé le sort ? Est-ce José Mourinho, le Special One et sa haine de la défaite, qui est capable de maîtriser ce qui ne se maîtrise pas ? L’histoire, bien sûr, ne le dira pas. Seule certitude, ce Real moribond en décembre peut toujours rêver d’une fin de saison sublime, à la faveur d’une fin de match surréaliste qui lui a magnifiquement souri mardi soir (2-1).

Les Mancuniens mènent depuis la 48e minute et un but contre son camp de Ramos, surpris par la déviation de Welbeck. Ronaldo a jusque-là déjoué et les hommes de Ferguson, abandonnant la possession du ballon à leurs adversaires, ont parfaitement su contenir les quelques assauts madrilènes. La qualification ne semble pas pouvoir leur échapper. Puis tout bascule. Nani tente un contrôle aérien, ne voit pas Arbeloa venir contester le ballon, et enfonce ses crampons dans le ventre de l’Espagnol. Rouge direct (56e). Place à la folie...

Ronaldo ne célèbre pas

Mourinho lance Modric. Bonne pioche. Des 25 mètres, le Croate s’essaye à la frappe, dix minutes après son entrée en jeu. Son enroulé, téléguidé, vient heurter le poteau et fait mouche (67e). La dynamique a changé de camp et le Real enchaîne. Higuain centre fort à ras-de-terre, Ronaldo se jette au deuxième poteau et double la mise (69e). Il ne célèbre pas, par respect pour son ancien public, mais sait l’importance de cette réalisation. Manchester est condamné à marquer deux fois, à 10 contre 11.

Mission impossible, malgré le courage exceptionnel des locaux. En infériorité numérique, ils mettent au supplice l’arrière-garde espagnole, livrant toutes leurs forces dans la bataille. A chaque seconde, chacune des deux équipes semble proche de marquer. Le rythme est haletant. L’ambiance du stade, suffocante. Le score ne bougera plus grâce, notamment, aux prouesses des deux gardiens dans les dix dernières minutes. Au coup de sifflet final, la colère des Mancuniens envers l’arbitre en dit long sur les regrets qui, longtemps sans doute, les habiteront. Malgré leurs gesticulations, c’est bien le Real qui est qualifié pour les quarts, pouvant toujours croire à un dixième trophée dans la complétion.

Le titre de l'encadré ici

Le film du match|||

Revivez le 8e de finale retour de Ligue des Champions entre Manchester United et le Real Madrid (1-2).

Alexis Toledano