RMC Sport

Lens dédramatise l’affaire du projectile

-

- - -

Après le jet de projectile dont a été victime un arbitre assistant lors du derby Lens-Lille, les dirigeants lensois ont préparé leur défense

C'était l'une des images de la 5ème journée de Ligue 1 ce week-end. Emmanuel Boisdenghien, arbitre assistant de la rencontre houleuse entre Lens et Lille, accroupi et qui se tient la tête après avoir reçu un projectile des tribunes du stade Bollaert. L'homme en noir a décidé de porter plainte. Tout comme le club lensois qui semble néanmoins rester serein dans cette affaire.

Car si le club insiste bien sur le fait qu'il faut condamner cet incident ... il dédramatise sur la nature du projectile. « C'est un objet non identifié, affirme Gervais Martel, le président du RC Lens. On a tout un dossier avec des éléments visuels que l'on présentera à la Ligue si elle nous le demande. Je ne veux mettre en cause personne. Le coupable sera sanctionné. Nous avons déposé plainte. Beaucoup de choses ont été dites et qui sont inexactes sur la réalité des faits. »

Selon plusieurs sources, le projectile pourrait être une simple boule de papier. C'est la conviction en tout cas de l'ensemble des groupes de supporters lensois consultés. Une hypothèse que n'écarte pas vraiment l'arbitre agressé.

L’arbitre encore sous le choc

« Je suis encore choqué parce qu'il m'est arrivé, glisse Emmanuel Boisdenghien, arbitre assistant. Je ne suis pas en état d'arbitrer. Je ne sais pas quel genre de projectiles j'ai reçu. Une boule de papier ? Je ne sais pas, il peut y avoir des objets à l'intérieur. Je n'ai pas de plaies mais j'ai des troubles de sommeil depuis l'incident. »

L’homme est encore sous le choc, dort mal mais ne souffre d'aucune blessure physique. Le RC Lens peut écoper d'une amende ou de matchs à huis-clos.

GQ