RMC Sport

Ligue des champions (F) : l’OL ridiculise le PSG

-

- - AFP

Les joueuses de l’Olympique Lyonnais n’ont pas fait de détails contre le PSG, dimanche en demi-finale aller de la Ligue des champions (7-0). Alors que le président et l’entraineur de Lyon étaient logiquement aux anges, le coach parisien Farid Benstiti n’a pas du tout apprécié la prestation de ses joueuses et l’a fait savoir.

Il peut être heureux Jean-Michel Aulas. Le président de l’Olympique Lyonnais a assisté en tribunes du Parc OL à la très large victoire de ses joueuses en demi-finale aller de la ligue des champions dimanche contre le PSG (7-0). « Bien sûr il y a la fierté du résultat mais c’est un résultat inespéré en demi-finale de Coupe d’Europe et elles ont tout très bien fait, s’est-il réjoui. Le PSG a fait quelques erreurs. Quand on joue contre une grande équipe comme celle de Lyon et qu’on fait des erreurs, on n’a aucune chance de s’en sortir et c’est ce qui s’est passé aujourd’hui. Je suis un petit peu peiné pour Farid (Benstiti, coach du PSG, ndlr) parce que c’est un ancien de la maison. Mais aujourd’hui, il y avait une trop grande différence sur le savoir-faire et sur le mental. »

Prêcheur : « On garde l’ascendant »

L’entraîneur lyonnais Gérard Prêcheur était lui satisfait qu’on reconnaisse enfin la supériorité de ses protégées : « Quand on bat Rodez, qui est une belle équipe, avec un tel score, on dit que ce sont les autres équipes qui sont faibles, a-t-il ironisé. On ne va pas se gargariser, le PSG a eu un match difficile à cause des blessures en première période, il faut être honnête par rapport à cela. Les filles ont fait un super match, on garde l’ascendant sur notre adversaire direct, à savoir le PSG. »

 Benstiti : « Il faut des joueuses qui soient dans le projet »

Humilié, l’entraîneur parisien Farid Benstiti assume l’échec, non sans fustiger ses joueuses : « Bien sûr que j’ai honte. Même quand j’étais avec le FC Lyon, je n’ai jamais pris 7-0, donc à un moment donné, il y a quelque chose qui ne va pas. Il est possible que ce soit ma faute. Le club prendra une décision, j’assume totalement ma responsabilité aujourd’hui. Mais il faut beaucoup plus d’ingrédients pour battre l’Olympique Lyonnais. En termes de volonté, d’agressivité, il nous faut des joueuses qui soient sur le long terme dans le projet. » Ambiance.

B.Duguine