RMC Sport

Ligue des champions : l’OL défiera la Real Sociedad

Maxime Gonalons

Maxime Gonalons - -

L’OL a hérité des Espagnols de la Real Sociedad en barrages de la Ligue des champions (20 août-28 août). Un tirage d’autant plus délicat que les Gones se déplaceront à San Sebastien au match retour.

Lyon devra donc éviter l’obstacle basque pour disputer la Ligue des champions cette saison. L’OL, qui figurait parmi les têtes de série ce vendredi à Nyon, lors du tirage au sort des barrages de Ligue des champions, a effet hérité des redoutables Espagnols de la Real Sociedad. Quatrième de Liga, le club de Saint-Sébastien aura en outre l’avantage de recevoir les Lyonnais au match retour, programmé le 28 août. L’aller se déroulera à Gerland le 20 août. Même si Bernard Lacombe n’a pas oublié que l’OL avait écarté la Real Sociedad en 8e de finale de la Ligue des champions en 2003-2004, il ne s’attend pas à une partie de plaisir.

« Le football espagnol est l’un des meilleurs sur le plan européen, rappelle le conseiller du président Aulas. La Real Sociedad possède une équipe jeune. La saison dernière, elle a battu le Barça chez elle la saison passée (3-2). Ça prouve qu’ils ont beaucoup de talent. C’est vrai que le match retour à San Sebastian sera difficile. Ce sera un autre calibre que Zurich (éliminé au 3e tour préliminaire, ndlr). Mais c’est toujours intéressant. De jeunes joueurs vont découvrir ce qu’est le très haut niveau de la Ligue des champions. »

Lacombe : « On a loupé Griezmann »

Les Lyonnais vont aussi se frotter à Antoine Griezmann. Auteur de 10 buts en 34 matches de Liga la saison passée, l’attaquant âgé de 22 ans est l’un des plus sérieux espoirs du football français. « Il est en sélection (Espoirs) avec des jeunes de chez nous, remarque Bernard Lacombe. Il a un gros potentiel et beaucoup de talent. Il n’était pas loin de chez nous, à Mâcon. On l’a loupé. On espère qu’il fera une grande carrière et deux matches moyens contre nous. »

Sans doute du même avis, Jean-Michel Aulas compte sur le manque de rythme des Basques qui auront à peine repris le championnat lors du match pour décrocher le précieux sésame. « J'ai tendance à penser que c'est un adversaire accessible, assure JMA. Je craignais d'affronter le PSV ou Fenerbahçe. Ce sera une confrontation équilibrée, du 50/50. La Real Sociedad reste aussi un bon souvenir avec cette qualification en 2003-2004. Cette équipe aura moins de matchs dans les jambes que l'OL. Cela peut nous avantager. Je fais confiance à Rémi (Garde) et au groupe pour passer ce barrage. »

A lire aussi :

Réveillère vers QPR ?

LDC : les affiches des barrages

AB avec JS