RMC Sport

Ligue des champions : Les Lyonnaises au triple galop

Lotta Schelin

Lotta Schelin - -

Les Lyonnaises ont rendez-vous avec Wolfsburg (Allemagne), ce jeudi soir pour la finale de la Ligue des champions (20h30). Si les joueuses de Patrice Lair l’emportent, elles s’installeront un peu plus encore dans l’Histoire du foot féminin. Une chance que les Françaises ne comptent pas laisser filer.

Après deux sacres consécutifs en Ligue des champions, Patrice Lair compte bien appliquer la règle de trois. « La première année, tu marques l’histoire. La deuxième année, tu confirmes », considère l’entraîneur des filles de l’OL. Et la troisième ? « Aucune équipe n’a remporté l’épreuve trois fois de suite, insiste la défenseuse Wendie Renard. Inscrire le nom de l’OL trois fois de suite sur cette coupe, ce serait donc magnifique ». Et pour faire une nouvelle fois main basse sur le trophée, l’armée lyonnaise n’a jamais été si motivée.

« Dans toutes les lignes, notre collectif s’est amélioré », assure Lair. Une affirmation que Camille Abily, milieu offensif, soutient : « On a un groupe compétent, c’est la même équipe depuis plus de trois ans, je pense que ça fait beaucoup la différence ». Un travail collectif régulier qui renforce la compétitivité et l’efficacité de cette équipe, plus solide que jamais. « Ce qui fait la différence, ce sont les automatismes qui nous permettent d’avoir une longueur d’avance, explique Sonia Bompastor, milieu défensif. On a eu une Lotta Schelin qui marche sur l’eau cette saison ».

Bompastor : « Briser l’élan des Allemands »

Mais avant de s’y voir déjà, les « Gones girls » veulent garder en respect leurs adversaires du jour : les redoutables allemandes de Wolfsburg. « Si on regarde chez les garçons, il y a deux clubs allemands (le Bayern Munich et le Borussia Dortmund en finale de la C1, ndlr), constate Bompastor. Chez les filles, il y en a un, donc j’espère qu’on va briser leur élan et gagner. » L’année dernière, les Lyonnaises avaient remporté la Coupe contre une équipe… allemande, en Allemagne ! « On les retrouve souvent sur la dernière manche, poursuit Bompastor. Si on gagnait, il n’y aurait plus aucun doute sur le fait que nous sommes la meilleure équipe d’Europe, voire du monde ».

Seul point d’interrogation, la capacité qu’aura Wolfsburg à gérer sa première finale européenne. « C’est la première fois qu’elles se qualifient pour la Ligue des Champions, explique Renard. On s’attend à un match compliqué ». Si le manque d’expérience des joueuses de la Basse-Saxe peut en motiver certaines, le groupe qui disputera le précieux trophée aux Lyonnaises est une équation à plusieurs inconnues contre laquelle on peut s’attendre à tout. Mais parallèlement à son envie de laisser une trace dans l’Histoire de la Ligue des champions, Lair et sa bande sont surtout déterminés à réaliser un triplé d’anthologie : Championnat, Coupe, Ligue des champions. « Ce n’est pas toujours facile. Mais avec un groupe de qualité, ça facilite toujours les choses », glisse le coach lyonnais, sourire en coin.

A lire aussi :

>> Et de sept pour les lyonnaises !

>> L'ogre lyonnais croque Juvisy

>> Lyon - Juvisy : Haut les filles !

Mathilde Effosse, avec Edward Jay