RMC Sport

Ligue des champions: les quatre buts de la victoire et de la qualif du PSG à Belgrade

Emmené par un très bon Mbappé, le PSG est parvenu à s’imposer sur le terrain de l’Etoile rouge de Belgrade (4-1), ce mardi soir en Ligue des champions. Grâce à ce succès, combiné à celui de Liverpool contre Naples (1-0), les hommes de Thomas Tuchel finissent premiers de leur groupe.

Ce chaudron, cette effrayante arène où l’Etoile rouge n’avait plus perdu depuis 32 matchs, où Liverpool (2-0) et Naples (0-0) s’étaient cassés les dents, devait être leur enfer. Pourtant, ce mardi soir, les Parisiens sont ressortis du Marakana le sourire aux lèvres.

Et pour cause: non seulement le PSG s’est imposé à Belgrade (4-1), une victoire synonyme de qualification pour les huitièmes de finale de la Ligue des champions, mais avec le succès de Liverpool face à Naples (1-0), les hommes de Thomas Tuchel terminent en première position du groupe C. Un avantage non négligeable pour la suite de la compétition.

Cinq minutes de frayeur, et c'est tout

En Serbie, Paris a pu s'appuyer sur son trio offensif Mbappé-Cavani-Neymar pour construire sa victoire. Cette saison, les trois compères avaient eu du mal à exister en même temps lors des affiches européennes. Ils ont cette fois répondu présent. Et rapidement.

Car le PSG a trouvé la faille dès la 9e minute de jeu. Lancé par Verratti sur le côté gauche, Mbappé a mis le turbo, et offert d'une passe en retrait le premier but à Cavani. Un service, puis un deuxième, quelques minutes plus tard, pour Neymar, qui a corsé l'addition après avoir enrhumé toute la défense serbe avec une double feinte de frappe (40e, 2-0).

Tirage au sort le 17 décembre

Sur un boulevard, et proche du 3-0 à la pause, le champion de France s'est tout de même fait une petite frayeur en seconde période, quand Gobeljic a réduit la marque en trompant Buffon d'une belle volée (2-1, 56e). Mais après cinq minutes d'hésitations, Paris a repris sa marche en avant, jusqu'à ce que Marquinhos (3-1, 74e), puis Mbappé (4-1, 90e+2) ne viennent doucher le public et les derniers espoirs serbes.

Avec onze points, soit deux de plus que Liverpool, qualifié, et Naples, Paris achève donc cette première phase en tête de son groupe, et sera placé dans le bon chapeau - théoriquement, du moins - lors du tirage au sort des huitièmes, le 17 décembre prochain.

CC