RMC Sport

Ligue des champions : Paris en tenue de gala

Ibrahimovic, Cavani, Thiago Silva... Pluie de stars à Paris

Ibrahimovic, Cavani, Thiago Silva... Pluie de stars à Paris - -

Quart de finaliste la saison dernière, le PSG retrouve la Ligue des champions ce mardi lors d’un déplacement chez l’Olympiakos (20h45). Les Parisiens ne veulent pas manquer leurs retrouvailles avec la prestigieuse compétition européenne.

Laurent Blanc le sait, il n’a pas le droit à l’erreur. Et en tombant dans un groupe plus qu’abordable (Benfica, Anderlecht et Olympiakos), son PSG s’est finalement infligé une pression supplémentaire malgré lui. Au regard du pedigree des quatre formations du groupe, Paris fait clairement figure de favori de la poule. Pas question de se prendre les tapis alors que se profile un déplacement au Pirée. « Le premier match est important car il peut conditionner la suite prévenait Blanc ce lundi. Si on peut débuter avec une victoire pour nous lancer, il ne faut pas s’en priver. Mais l’Olympiakos n’est certainement pas d’accord avec ça. »

Second choix des actionnaires qataris en début de saison, l’ancien sélectionneur de l’équipe de France a repris en main un PSG quart de finaliste de la Ligue des champions l’année dernière. Autant dire que toute élimination avant ce stade serait vécue comme un échec pour ses dirigeants. « Faire mieux que la saison dernière me parait être un objectif élevé, calme néanmoins Laurent Blanc. Etre dans les quatre derniers est un sacré challenge. Un bel objectif à relever. Mais il ne faut pas y penser. Il faut d’abord penser par étape. » Et cette première étape, c’est l’Olympiakos.

Paris invaincu contre des Grecs

Leaders du championnat grec après quatre journées, les hommes de Michel ont, eux, remporté leurs quatre premières rencontres de la saison en autant de matches. Quant à son attaquant de pointe, Konstantínos Mítroglou, il a déjà inscrit six buts depuis le début de la saison. « Il faut être attentif à tous les matches. On peut être punis quand on ne s’y attend pas », prévient Salvatore Sirigu en guise d’avertissement. Car si les Grecs placent volontiers le PSG dans la peau du favori de cette rencontre, Thiago Silva et ses hommes se gardent bien de tomber dans une facilité qui pourrait leur couter cher.

Les statistiques plaident néanmoins largement en faveur des Parisiens. Même si les deux équipes se rencontrent pour la première fois, le PSG demeure invaincu contre des équipes grecques en sept rendez-vous (six victoires et un nul), sans encaisser le moindre but. Sa dernière double confrontation remonte à un 16e de finale de Ligue Europa et deux victoires 2-0 contre l’AEK Athènes (2006-2007). Quatre jours après une prestation aboutie à Bordeaux en championnat (2-0), c’est un PSG confiant qui se déplace donc en Grèce. Même si Alex est absent, ce qui pourrait précipiter la première titularisation de Marquinhos, il aura à cœur de montrer qu’il a franchi un cap supplémentaire. Pas seulement à la France, mais aussi à l’Europe entière.

A lire aussi :

>>> Benarbia : « Le PSG doit changer de rythme »

>>> Riolo : « La Ligue des champions, le PSG, l’OM et Ribéry… »

>>> Tout sur la Ligue des champions

PTa avec LB au Pirée