RMC Sport

Manchester City-Chelsea: Ederson est chaud pour prendre un tir au but, avant la finale

Le gardien de Manchester City, Ederson, avait déclaré cette semaine qu'il serait le cinquième tireur en cas de séance de tirs au but lors de la finale de la Ligue des champions face à Chelsea (21 heures). Lors de la séance d'entraînement ce vendredi, le Brésilien a répété ses gammes en inscrivant 10 de ses 11 penaltys.

L'incroyable séance de tirs au but, mercredi entre Villarreal et Manchester United (1-1, 11 tirs au but à 10) en finale de la Ligue Europa, l'a probablement inspiré. Notamment pour ne pas imiter son homologue chez les Red Devils, David De Gea, malheureux sur la dernière tentative qui a permis aux Espagnols de s'imposer.

"Le dernier tir au but, je demanderai à l'avoir"

Avant la finale de la Ligue des champions entre Manchester City et Chelsea ce samedi, le portier des Cityzens Ederson a répété ses gammes. Comme il l'avait déjà confié en décembre dernier, celui-ci a l'habitude de tirer les penalties. "Je suis le meilleur tireur de l’équipe, mais je ne suis pas choisi pour les tirer", regrettait-il dans un sourire. Cette fois, la donne pourrait changer alors que City vise son premier titre en C1.

En effet, le Brésilien déclarait cette semaine qu'il figurerait bien sur la liste des potentiels frappeurs en cas de tirs au but. Et pas à n'importe quelle place mais bien la 5e, souvent décisive. "Je ne m'entraîne pas spécialement mais le cinquième tir, je le prends. Le dernier, le décisif, je demanderai à l'avoir", expliquait-il au média argentin TNT Sports.

91% de réussite à l'entraînement avant la finale

Lors de la séance d'entraînement au stade du Dragon de Porto ce vendredi, Ederson a tout de même travaillé ses frappes. En 11 tentatives, le gardien en a converti 10, soit un taux de réussite de 91%. Des tirs tantôt sur le côté gauche, tantôt sur le côté droit, en force ou en attendant le dernier moment pour fixer le gardien... Une preuve supplémentaire du panel de tirs qu'a le Brésilien à sa collection.

Cette saison, les Cityzens n'ont pas vraiment brillé dans l'exercice puisque sur les 11 penaltys en leur faveur, ils n'en ont inscrit que 7, soit un taux de réussite de seulement 64%.

CP