RMC Sport

Marseille n’a pas l’étoffe

Marseille a craqué au bout d'une mi-temps, encaissant deux buts en six minutes face au Real (3-0).

Marseille a craqué au bout d'une mi-temps, encaissant deux buts en six minutes face au Real (3-0). - -

Malgré une bonne entame, les joueurs de Didier Deschamps ont pris l’eau en six minutes, ce soir contre le Real Madrid (3-0). Après deux journées, leur qualification pour les huitièmes est déjà compromise.

Il n’y a pas eu de miracle. S’ils n’ont pas démérité, notamment en première période, les Marseillais ont tout simplement été battus par plus talentueux qu’eux. Comme contre le Milan AC il y a deux semaines (1-2). Avec la défaite des Italiens sur leur terrain contre Zürich (1-0), l’OM est même dernier de son groupe après deux journées. « On essaye d’y croire jusqu’au bout, tempête pourtant Mamadou Niang au micro de TF1. Il nous a manqué le dernier geste qui fait la différence. Ce n’est pas grave. Il reste encore quatre matches… »

Ce soir, il a fallu attendre la 26e minute pour voir la première véritable occasion de ce match. Bien lancé en profondeur par Lucho, Mamadou Niang se retrouve seul face à Iker Casillas. Le Marseillais choisit la frappe en force, mais butte sur la main ferme du gardien madrilène.

La réponse du Real ne se fait pas attendre. Cristiano Ronaldo, jusqu’alors inexistant, rappelle qu’il peut à tout moment se montrer dangereux. L’attaquant portugais réussit deux frappes coup sur coup à l’extérieur de la surface de réparation. Mais Mandanda s’interpose (32e, 35e).

En dépit d’un tir cadré de Mamadou Niang (43e), aussi en vue hier soir qu’il l’avait été contre le Milan AC (1-2), les dernières minutes sont madrilènes. Benzema se paye même le luxe de contrôler un centre de la poitrine, avant d’enchaîner sur un admirable retourné qui ne passe que quelques centimètres au-dessus des buts du Real (39e). A la mi-temps, les Marseillais, solides, donnent l’impression d’avoir un coup à jouer face à une équipe espagnole bien loin de son potentiel.

Mais en deuxième période, les Madrilènes ne montrent plus aucun scrupule. En six minutes, ils mettent fin aux espoirs marseillais. Bien lancé par Pepe, Cristiano Ronaldo profite d’abord d’une mésentente entre Diawara et Mandanda pour ouvrir le score (58e). Deux minutes plus tard, le même Diawara, déjà averti à la 47e, tacle sévèrement Ronaldo dans la surface. La faute est discutable, mais M. Hansson accorde un penalty au Real et inflige un second carton jaune au défenseur marseillais, qui quitte ses partenaires. Kàkà double la mise sans problème sur un contre-pied (61e).

Le troisième but espagnol est le plus abouti. Après un splendide une-deux avec Kàkà, Karim Benzema sert Ronaldo dans la surface. Le Portugais n’a plus qu’à pousser la balle dans le but vide. Sans briller, les Merengue parviennent à tuer la rencontre et à l’emporter sur un score peu flatteur pour les Marseillais. Ils remportent ainsi leur septième victoire en autant de matches cette saison.

De leur côté, les Marseillais perdent leur second match d’affilée après la défaite à Valenciennes (2-3) samedi dernier. Avant d’accueillir Monaco dimanche au Vélodrome, Didier Deschamps va devoir se poser des questions.

La rédaction - Clément Zampa