RMC Sport

Milan n’y arrive pas

Peter Crouch buteur à San Siro

Peter Crouch buteur à San Siro - -

Un but de Peter Crouch a donné la victoire à Tottenham chez des Milanais (1-0) décidément malheureux face aux équipes anglaises, mardi en 8e de finale aller de la Ligue des champions.

Le Milan AC et Totthenham ont failli se quitter sur un match nul et pourri par les mauvais gestes et les largesses de M. Lannoy. Dominés par l’équipe d’Harry Redknapp en première période, les Milanais de Pato, Ibrahimovic et Robinho ont montré un meilleur visage après la pause, mais un but de Peter Crouch (80e), contre le cours du jeu, a finalement laissé les Rossoneri une nouvelle fois défaits par un adversaire anglais. Le vainqueur de la Ligue des champions 2007 n’a plus jamais réussi à remporter ses confrontations depuis leur dernier sacre. L’an passé, l’AC Milan s’était ainsi lourdement incliné face à Manchester United (4-0, 3-2). Cette fois, il a suffi d’un but de l’ex-attaquant de Liverpool pour mettre les leaders de la Serie A en position délicate avant le match retour à White Hart Lane. Mais si l’on excepte vingt bonnes minutes en seconde période, les joueurs de Massimiliano Allegri se seront montrés trop nerveux pour obtenir autre chose. Gattuso n’a cessé de « pourrir le match », selon la formule du consultant RMC Sport Joël Quiniou, profitant des largesses de l’arbitre M. Lannoy, avant d’écoper d’un avertissement (75e). Le Pitbull milanais sera d’ailleurs suspendu pour le match retour.

Le coup de boule de Gattuso

Crouch, victime des mauvais gestes de l’Italien, a finalement obtenu réparation en signant le but de la victoire sur un beau mouvement collectif. Une égalisation, refusée pour « poussette », d’Ibrahimovic dans les arrêts de jeu, n’y aura rien fait. Tottenham est venu et a gagné. « Cette équipe surprend pas mal de personnes, elle sait jouer au ballon, long avec Crouch. A la fin du match, il a fallu garder notre calme », a déclaré Le Français des Spurs William Gallas, aligné à droite. Ce n’est pas le cas de Gattuso, auteur en fin de match d’un coup de boule sur un membre du corps arbitral… « Un comportement inacceptable », déclare Quiniou.