RMC Sport

Paris et l’OM pas logés à la même enseigne

Ezequiel Lavezzi

Ezequiel Lavezzi - -

Le PSG et Marseille ont connu des destins différents ce jeudi lors du tirage au sort de la Ligue des champions. Si Paris a été gâté (Benfica, Olympiakos et Anderlecht), Marseille est dans le groupe de la mort (Arsenal, Dortmund, Naples).

Le PSG encore épargné

Le PSG peut encore souffler. Après le FC Porto, le Dynamo Kiev et le Dinamo Zagreb l’an passé, les champions de France en titre ont encore une fois été épargnés lors du tirage au sort de la phase de poules de la Ligue des champions. Le menu de l’édition 2013-2014 : Benfica, l’Olympiakos et Anderlecht (groupe C). Du léger, pas trop consistant, juste ce qu’il faut pour envisager les 8es de finale avec sérénité. Placé dans le chapeau 2, le club de la capitale a hérité de la tête de série la plus abordable avec Benfica, 2e du championnat portugais et finaliste de la Ligue Europa l’année dernière. Une équipe solide mais dans les cordes de Zlatan Ibrahimovic et ses coéquipiers. Si le déplacement au Pirée, contre l’Olympiakos, risque d’être chaud, il est à la portée des Parisiens. La double confrontation contre Anderlecht, double champion de Belgique en titre, ne devrait être, sur le papier, qu’une formalité.

L'OM dans le groupe de la mort

Les Marseillais pouvaient difficilement faire pire. Placé, comme le PSG, dans le chapeau 2, l’OM allait forcément tirer un cador. C’est Arsenal. Une équipe sans doute trop tendre pour prétendre à la victoire finale, mais capable de pratiquer un football quasi-parfait dans un bon jour. Dans les chapeaux 3 et 4, il fallait surtout éviter Dortmund et Naples. Eh bien Marseille a pris les deux à la suite (groupe F) ! Finaliste l’an passé (défaite 2-1 contre le Bayern Munich), le BVB de Pierre-Emerick Aubameyang tentera de confirmer son formidable parcours. Même sans Edinson Cavani, parti depuis au PSG mais remplacé par Gonzalo Higuain, Naples sera aussi un sacré client. Entre l’Emirates Stadium, le Signa Iduna Park et le San Paolo, Elie Baup et ses hommes vont jouer dans des ambiances de folie. « Avec ce tirage, nous allons tenter de nous faire plaisir et de donner du bonheur à nos supporters, prévient Vincent Labrune, le président de l’OM. C’est ça le plus important. Savourons déjà notre plaisir d'être ici car avec le Monaco et le PSG, il est de plus en plus difficile de se qualifier pour la Ligue des champions. »

Le Real et le Barça vont batailler

Comme souvent en phase de poules, le Real Madrid n’a pas été gâté par le tirage au sort. Avec la Juventus Turin, double championne d’Italie en titre et qui aimerait désormais briller sur la scène européenne, et un chaud déplacement à Galatasaray, les hommes de Carlo Ancelotti devront être sérieux. Le FC Copenhague, autre équipe de ce groupe B, sera sans doute un faire-valoir. De son côté, le Barça croisera pour la 4e année consécutive le Milan AC, qu’il avait éliminé en 8es la saison dernière (0-2, 4-0). Avec également l’Ajax Amsterdam et le Celtic Glasgow, cette poule H « pèsera » la bagatelle de 16 Ligues des champions (7 pour le Milan, 4 pour le Barça et l’Ajax, 1 pour le Celtic).

A lire aussi :

>> Ribéry roi d’Europe !

>> Paris bien loti, Marseille pas gâté

>> Toute l'actu de la Ligue des champions

Alexandre Alain