RMC Sport

PSG-Anderlecht : les notes des Parisiens

Lucas Moura

Lucas Moura - -

Sans grande inventivité ce mardi soir face à Anderlecht, le PSG s’en est remis à Ibrahimovic pour ramener le point du match nul (1-1). Lucas, très en jambes, a été le Parisien le plus en vue de cette rencontre.

Sirigu : 6

Même si sa défense a paru parfois moins sereine en première période, le portier italien n’a pas eu énormément l’occasion de s’illustrer. Même pas sur le but de Zeeuw, sur lequel il ne peut rien.

Van der Wiel : 5

Soirée sans accroc, mais pas transcendante non plus. Le latéral néerlandais a livré une prestation quelconque, se limitant à bien cadenasser son côté droit.

Marquinhos : 5

Symbole d’une défense du PSG loin d’être aussi consistante que d’habitude. Parfois pris de vitesse et pas toujours serein dans ses relances, le Brésilien a été remplacé par son compatriote Thiago Silva (62e), de retour à la compétition et impliqué sur le but d’Anderlecht.

Alex : 5,5

Devant cohabiter avec Marquinhos et son insouciance, le défenseur chevronné n’a pas paniqué lorsqu’Anderlecht a pris confiance en fin de première période. Son coup franc surpuissant des 25 mètres a laissé passer un petit frisson (68e).

Maxwell : 5,5

Précis, tranchant dans ses montées, le Brésilien n’a pas été récompensé de ses efforts. Mais, lui, a osé au moins…

Motta : 5,5

Véritable pierre angulaire du système de Blanc, l’ex-Nerrazzuro a été la rampe de lancement des offensives parisiennes. Un bon démarrage, à l’image de sa longue passe pour Lavezzi (7e), puis une baisse de régime en fin de rencontre.

Matuidi : 5

Aux côtés de Motta et Verratti, l’inamovible et inoxydable Matuidi a beaucoup couru. Comme d’habitude. Sans avoir, néanmoins, la même influence qu’on lui connaît.

Verratti : 5,5

Un régal balle au pied, mais toujours cette suffisance préjudiciable. Le milieu transalpin a longtemps privilégié le jeu long sans réussite, avant de revenir à plus de simplicité avec des passes courtes. Ce qui a davantage fluidifié l’entrejeu parisien.

Lucas : 6

Le Parisien le plus remuant de la soirée. Techniquement facile, le jeune auriverde a déstabilisé la défense adverse à coup d’accélérations et de crochets. Avec un peu plus d’adresse, il aurait même pu trouver les filets (65e).

Lavezzi : 4

Du mouvement et de l’activité. Le feu-follet argentin se dépense sans ménagement mais pèche systématiquement dans le dernier geste. Sa tête ratée, dès l’entame du match (7e), a sans doute rendu la rencontre plus disputée pour ses partenaires.

Ibrahimovic : 6

Le géant suédois avait illuminé de sa classe le match aller avec un quadruplé. Pas aussi inspiré cette fois-ci, l’attaquant s’est contenté de mettre dans de bonnes dispositions ses coéquipiers. Puis, en s’y reprenant à deux fois, il a tout de même inscrit le but égalisateur dans la foulée de celui d’Anderlecht (70e).

Lire aussi: 

>> PSG-Anderlecht: Paris s'est fait surprendre

>> Riolo : « Paris pas beau »

>> Le PSG à la chasse aux records

Romain Duchâteau