RMC Sport

PSG-Man City : pourquoi Paris doit se méfier des Citizens

-

- - AFP

Les dés sont jetés, le PSG rencontrera Manchester City en quart de finale de ligue des champions (6 avril et 12 avril). Une première dans l’histoire du club mancunien qui n’avait jamais atteint jusqu’à présent ce stade de la compétition. Mais si le favori reste le club francilien, Manchester City possède de sérieux arguments pour inquiéter son « jumeau » d’outre-Manche.

Le Paris Saint-Germain, qui a échappé aux terreurs Barcelone et Bayern Munich, va se frotter en quart de finale de la Ligue des champions à Manchester City. Mais le club mancunien est loin d'être un adversaire confortable même si les Sky Blues vont découvrir pour la première fois le Top 8 de la C1. En voici les raisons :

Parce que City peut se transcender

Tout comme Wolfsburg face au Real Madrid, Manchester City fêtera le premier quart de finale de C1 de son histoire face au PSG. Une situation qui pourrait inhiber le jeu des Citizens... ou le contraire ! Pratiquer son football sans pression peut rapidement faire douter une équipe parisienne qui, elle, respectera un plan de jeu très précis. La défense du PSG devra notamment se méfier des fulgurances des très nombreux attaquants de Manchester City.

Parce que le City de la C1 est supérieur à celui de la Premier League

« Manchester City ne joue pas de la même manière en Ligue des champions qu’en Premier League », a constaté Thierry Henry. Et il apparaît difficile de le contredire. A la peine en championnat (4e), les Sky Blues ont terminé en tête de leur groupe de C1 devant la Juventus et le FC Séville, deux clubs habitués des joutes européennes. Mais le facteur X se joue ailleurs. C’est bien simple, si Sergio Agüero, David Silva et Yaya Touré ne sortent pas un gros match, les chances de se qualifier s’amenuiseraient considérablement. Et le capitaine Vincent Kompany ne sera sûrement pas de la partie, alors...

Parce que Paris est maudit à domicile

Sur les trois derniers quarts de finale du PSG, tous les matches « aller » du club parisien se sont déroulés aux Parc des Princes. Pour un ratio sans appel de trois éliminations face -tout de même, précisons-le- à des cadors européens (2 fois Barcelone et Chelsea). A croire que finir à l’extérieur dessert complètement le PSG. Et pourtant, le club de la capitale devra une nouvelle fois se confronter à cette situation avec un retour sous haute tension à l’Etihad Stadium de Manchester City. Pour enfin déjouer les statistiques ?

B.Duguine