RMC Sport

PSG - Matuidi : « On aurait signé tout de suite... »

Blaise Matuidi

Blaise Matuidi - -

Malgré la réduction du score et le carton rouge de Zlatan en fin de match, Blaise Matuidi ne veut retenir que la victoire du PSG à Valence (1-2), ce mardi en huitième de finale aller de la Ligue des champions. Un succès précieux qui rapproche Paris des quarts.

Avez-vous le sentiment d’avoir fait le plus dur avec cette victoire ?

On a fait une mi-temps, il y en aura une deuxième. On a fait le maximum pour arriver au Parc avec un avantage et c’est chose faite. Ce n’était pas un match facile, c’est la Ligue des champions. Mais si on nous avait dit avant le match qu’on pouvait gagner à Mestalla, on aurait signé tout de suite. On est donc très content même s’il y a quelques bémols avec le but encaissé à la fin et le carton rouge. On va essayer d’être aussi costaud à domicile et de ne pas perdre.

Peut-on parler de match référence pour le PSG ?

On a été costaud mais on a déjà fait d’autres très bons matches. Après, c’est sûr, les adversaires n’étaient pas du même calibre. Là on jouait face à une équipe de Valence en pleine confiance en ce moment et on a démontré que le PSG commençait à avoir une équipe et pouvait prétendre à avoir une grande équipe.

Que pensez-vous du carton rouge infligé à Zlatan Ibrahimovic ?

J’étais trop loin pour pouvoir juger. On est déçu, c’est sûr, car c’est un très grand joueur qui va nous manquer pour le match retour. Après, j’espère que sa suspension n’ira pas au-delà de ce match retour car j’espère, et je pense, qu’on se qualifiera.

Comment se sont passés vos premiers contacts avec David Beckham ?

Très bien. Il a l’air d’être un homme super. On a beaucoup de respect pour lui, c’est une grande star, et pour nous c’est un honneur et un bonheur d’être à ses côtés. On espère qu’il va nous aider à atteindre nos objectifs. On aura besoin de lui et on espère le voir évoluer avec nous très vite.

Les médias parlent beaucoup de lui. En prenez-vous ombrage ?

On comprend tout ça, bien sûr. C’est Beckham, une grande star, et pas seulement sur le plan du football. Mais ce qui est frappant, c’est que quand on le côtoie, ça ne se voit pas. Il est comme tout le monde, simple.

Propos recueillis par Loïc Briley à Valence