RMC Sport

Real Madrid : Gareth Bale perd encore du crédit

Gareth Bale

Gareth Bale - AFP

Hier soir, la Juventus Turin a pris une petite option sur la finale en s’imposant sur sa pelouse face au Real Madrid (2-1). Au-delà du résultat qui ne condamne pas les Madrilènes, Gareth Bale cristallise bon nombre de critiques après une rencontre insipide, qui l’a vu sortir à la 86e minute.

Auteur d’une prestation indigente en demi-finale aller de Ligue des champions, Gareth Bale n’a été d’aucune utilité à son équipe hier soir pour l’empêcher de perdre contre la Juventus (1-2). Alors que son entrée en jeu contre Séville ce week-end, en Liga, avait été très satisfaisante, l’international gallois a déçu pour son retour dans le 11 titulaire après une blessure au mollet qui l’a écarté des terrains. Un retour achevé cinq minutes avant la fin du match, Carlo Ancelotti préférant sortir son joueur, qui n’aura touché que 32 ballons, soit quatre de moins que Casillas…

La récente sortie médiatique de Thierry Henry l’a montré, les consultants outre-Manche n’éludent rien. En affirmant que « le Real a(vait) joué à 10 » étant donné la performance de Bale, Roy Keane l’a confirmé. L’ex de Manchester United, désormais consultant pour ITV, a fait un florilège en ajoutant que le Gallois « n’a rien donné au Real Madrid ». Mais l’ancien capitaine de l’Irlande a aussi pointé « un manque de confiance et de prise d’initiative » chez le gaucher, qui « n’a cessé de jouer vers l’arrière refusant tout duel avec les défenseurs », habituellement un de ses points forts.

Les supporters madrilènes pas dupes

Attendu lors du match retour à Bernabeu, Bale est prévenu : le public de la Maison Blanche est composé de fins et exigeants connaisseurs. Le Gallois a déjà pu s’en apercevoir le 10 janvier dernier, lors de la réception de l’Espanyol en Liga, où le lien avec les socios s’est effrité. Il avait pourtant inscrit un but et le Real se dirigeait tranquillement vers une victoire, mais il s’est mis les supporters à dos quand il s’est permis d’oublier Ronaldo –démarqué- sur une action de but. Depuis ce moment charnière, les interrogations sur le malaise de Bale au sein du club se multiplient, alors qu’il apparaît de plus en plus dans l’ombre du Portugais, avec qui rien n’a fonctionné ce mardi contre la Juve.

Protégé par Carlo Ancelotti, qui a justifié la sortie de son joueur par la fatigue, Gareth Bale est beaucoup moins à son avantage qu’à ses débuts sous le maillot blanc. Alors que le marché estival approche, Manchester United qui cible Bale pourrait lui faire une offre (on parle de 130 M€) et tenter de lui redonner le sourire. Les Red Devils ont des liquidités et après un premier échec en 2013, rien ne dit qu’ils n’arriveront pas à leurs fins cet été.

Aymeric Malonga