RMC Sport

Riolo : « L’OL prend une leçon »

Daniel Riolo

Daniel Riolo - -

Daniel Riolo, membre de la Dream Team RMC Sport, analyse la défaite de Lyon face à la Real Sociedad, ce mardi, en barrage aller de la Ligue des champions (0-2). Une démonstration basque à Gerland.

Contrairement à l’idée répandue, je ne crois pas que ce match soit vital pour l’OL, son présent et son futur. Jean-Michel Aulas est trop près de ses sous depuis 2-3 ans pour ne pas avoir anticipé le résultat et ses conséquences. Médiatiquement, il est de bon ton, au mois d’août, de dramatiser la situation mais je vois les choses autrement. Un bonus oui, mais pas un malus. Une bonne nouvelle assurément (sportivement et économiquement) mais pas une mauvaise en cas de défaite.

Autre idée reçue sur laquelle je veux m’arrêter en quelques mots. Le « c’est bon pour le foot français ». Oui, c’est important pour le « ranking UEFA », mais c’est important aussi de gagner des matches en Europa League. Et puis, pendant que la France du foot pousse derrière l’OL, à Marseille et à Paris, on pousse moins fort. Avec trois équipes en Ligue des champions, la part de gâteau des droits TV est en effet moins grosse. Ceci dit, il n’est pas question de minimiser le plaisir qu’il y a à suivre un match aussi intense en plein été. OL-Real Sociedad, c’est quand même une belle affiche avec en plus, une promesse de jeu. En matière de jeu, le but de Griezmann dès la 17e minute nous a « fait » la première période. L’ouverture initiale, très intelligente, l’appel, le centre et la sublime conclusion. Merci.

Trop dépendant de Grenier et Gourcuff

Et si l’OL a débuté avec de bonnes intentions, on a très vite vu que l’équipe espagnole était supérieure. Techniquement, collectivement. Elle est aussi plus intelligente. Dans sa façon de gérer les « moments » du match, de changer le rythme. Lyon est dans le ton, mais c’est désordonné. On voit vite que le jeu de l’OL dépend de Grenier et de Gourcuff. Mais les autres ? C’est pauvre ! Lacazette, Benzia, c’est toujours aussi fort ? Et oui, le haut niveau remet les choses à leur juste place… En face, la Real Sociedad, c’est globalement homogène et de qualité avec quelques individualités au-dessus. On sent aussi et surtout un véritable projet de jeu.

Le début de la seconde période confirme le propos. La Real Sociedad met une deuxième claque à l’OL. Encore du mouvement, des passes justes et une frappe de dingue pour finir ! Les rares moments positifs pour Lyon découlent d’une pression, de la détermination, du minimum donc, mais pas d’un jeu élaboré. Dans ce domaine, La Sociedad a toujours été clairement supérieure. La belle jeunesse lyonnaise vantée en L1 prend donc une sacrée leçon. Mais est-ce étonnant de voir le 4e de Liga plus fort que le 3e de L1 ? Ah pour finir, la Real Sociedad, c’est moins de 50 millions de budget. Le bel été du foot français vient de prendre un gros nuage sur la gueule…

A lire aussi :

>> La Real Sociedad éteint l'OL

>> Griezmann enflamme Piqué !

>> Toute l'actualité du football

Daniel Riolo