RMC Sport

Royal Munich

Bastian Schweinsteiger

Bastian Schweinsteiger - -

Après Barcelone mardi, le Real Madrid s’est fait éliminer en demi-finale de la Ligue des champions aux tirs au but par le Bayern Munich (2-1, 1-3 tab), ce mercredi. Les Bavarois affronteront Chelsea le 19 mai prochain dans leur stade de l’Allianz Arena.

On attendait Barcelone-Real Madrid. Mais la finale de l’édition 2011-2012 de la Ligue des Champions opposera finalement Chelsea au Bayern Munich, le 19 mai prochain à l’Allianz Arena de… Munich. Les Bavarois, vainqueurs 2-1 au match aller, n’ont pas craqué ce mercredi en s’imposant aux tirs au but (2-1, 1-3) après un match au cours duquel ils ont su ne pas paniquer. Cristiano Ronaldo et le Real Madrid pensaient avoir fait le plus dur, à l’instar de Barcelone face à Chelsea mardi, en renversant le score en 14 minutes. Après un penalty inscrit dès la 6e minute de jeu, l’attaquant portugais n’a pas tremblé au moment d’inscrire son 56e but de la saison, le dixième en Ligue des Champions (2-0, 14e).

Mais comme au match aller, le Bayern Munich n’a jamais fermé le jeu. Après un raté incroyable de Robben sur un centre d’Alaba (9e), le Néerlandais a remis les compteurs à zéro sur un nouveau penalty, consécutif à une faute de Pepe sur Gomez (2-1, 37e). Si Karim Benzema a eu la balle du 3-1 pour le Real (31e), les Bavarois ont pris le contrôle sur le match en conservant le ballon (54% de possession de balle, 17 tirs à 13) et en se créant de nouvelles occasions par Gomez, trop tendre (35e) et Robben sur coup franc (45e+2).

Neuer a les nerfs solides

Sous pression pendant les vingt premières minutes, les hommes de Jupp Heynckes, vainqueur de la Ligue des champions avec… le Real Madrid en 1998, ont repris en main leur destinée. Avec un milieu de terrain serein et une défense impeccable qui a éteint Ronaldo dont les frappes n’ont plus surpris Manuel Neuer. Karim Benzema s’y est aussi essayé sans plus de succès (56e).

La rencontre s’est alors transformée en guerre tactique. Les coéquipiers de Franck Ribéry ont failli sortir vainqueur de ce petit jeu. Mais Gomez, à la suite d’un service parfait de Robben, a trop tergiversé dans les six mètres au moment d’envoyer son équipe disputer la finale. L’échéance attendra 30 minutes supplémentaires et l’issue d’une séance de tirs au but durant laquelle les nerfs madrilènes ont lâché (ratés de Ronaldo, Kaka et Ramos) face à la solidité de Manuel Neuer. Pour la première fois depuis l'AS Rome en 1984, un club jouera la finale à domicile. Et on ne peut pas dire que ce soit immérité pour le Bayern, qui retrouvera ce stade de la compétition pour la neuvième fois de son histoire, onze ans après son quatrième et dernier sacre. Et deux ans après sa défaite face à l’Inter Milan.