RMC Sport

Shakhtar-PSG: les notes

Le PSG s’est imposé tranquillement à Donetsk (0-3), ce mercredi, lors de la 2e journée de la Ligue des Champions. Les Parisiens ont été portés par leurs latéraux, auteurs d’une grosse partie, mais ont en revanche davantage souffert offensivement, à l’instar d’Ibrahimovic et Di Maria, assez décevants.

LES TOPS

Maxwell

A ce rythme-là, difficile d’imaginer Layvin Kurzawa lui prendre sa place sur le côté gauche de la défense. Car si l’ancien Monégasque souffre à chacune de ses rares titularisations, le Brésilien continue d’être performant. Ce mercredi, il avait pourtant un client dans son couloir avec Darijo Srna. Mais passeur décisif sur le premier but et omniprésent défensivement comme offensivement, Maxwell a été le meilleur Parisien sur la pelouse de la Lviv Arena, et s’est révélé précieux dans la dernière demi-heure pour empêcher les locaux de réduire la marque.

Serge Aurier

Après avoir purgé une longue suspension sur la scène européenne pour ses propos contre l’arbitre de Chelsea-PSG, Serge Aurier découvrait la Ligue des Champions face à Donetsk. Et le bizutage a été réussi. L’Ivoirien a ouvert le score de la tête dès la 7ème minute de jeu, quatre jours après son superbe but à Nantes en Ligue 1. Très actif dans son couloir, l’ancien Toulousain n’a été surpris qu’une seule fois dans son travail défensif, sur une belle percée de Teixeira. Mais là encore, c’est Aurier lui-même qui est revenu en catastrophe pour réaliser un très bon sauvetage devant son but. La hiérarchie entre lui et van der Wiel pour le poste d’arrière droit semble désormais clairement établie.

Alex Teixeira

Les Parisiens savaient qu’Alex Teixeira était l’homme à surveiller dans cette formation du Shakhtar Donetsk. Et le Brésilien, auteur de 13 buts en 15 matches cette saison, a été l’homme le plus dangereux. En fin de première période, il a mis le feu à la défense parisienne, notamment à Aurier et Thiago Silva, sur une percée depuis la ligne de touche. En fin de match, il a sonné le réveil des Ukrainiens en enchaînant trois énormes occasions. Trapp a d’abord repoussé sa tentative, avant que la barre ne vienne sauver le gardien du PSG sur un plat du pied du Brésilien à l’entrée de la surface. Et dans les derniers instants, Teixeira s’est montré très maladroit en envoyant le ballon dans les airs, sur une reprise du gauche à bout portant. Maladroit, inefficace, mais dans tous les bons coups.

LES FLOPS

Zlatan Ibrahimovic

Ses récentes prestations contre Guingamp et Nantes avaient eu le mérite de rassurer sur son rendement offensif. Mais dans sa participation au jeu, Zlatan Ibrahimovic parait encore emprunté. Ce mercredi soir, le Suédois a passé son temps à marcher, attendant constamment que ses partenaires gravitent autour de lui. Pas adroit devant le but, de la tête en première période (17ème), puis du bout du pied en seconde (62ème). Sanctionné d’un carton jaune à l’heure de jeu pour un coup de coude, l’attaquant parisien a finalement contribué à un but gag dans le temps additionnel. Un peu long à se décider devant Pyatov, le Suédois a vu Srna marquer contre son camp en essayant de le dribbler… Un but logiquement attribué au Croate. Le record de Pauleta (109 buts) tient toujours.

Angel Di Maria

Il est toujours difficile de ranger Angel Di Maria dans la case des flops tant sa justesse technique permet le plus souvent de trouver des décalages et d’accélérer le jeu du PSG. Mais à vouloir trop en faire, l’Argentin finit par ne rien faire de bon. Contre le Shakhtar, l’ancien Mancunien a manqué deux face-à-face en voulant lober Pyatov. A chaque fois, Di Maria aurait pu simplifier ses gestes. Mais c’est l’une des constantes depuis l’arrivée de l’Argentin au PSG : la complexité et l’esthétique au détriment, trop souvent, de l’efficacité.

Oleksandr Kucher

Le défenseur central ukrainien a passé une sale soirée. Déjà dépassé contre le Real Madrid il y a quinze jours, Oleksandr Kucher n’a pas vu le jour ce mercredi soir. Absent dans le jeu aérien, l’Ukrainien s’est surtout planté à de nombreuses reprises dans l’alignement, permettant à Di Maria par deux fois, ou encore Cavani, de se présenter aux abords de la surface libre de tout marquage.

SHAKHTAR DONETSK

Pyatov 4  Srna 5 Kucher 3 Rakitskiy 5 Shevchuk 4 Malyshev 6 Fred 5 Marlos 6 Alex Teixeira 7 Taison 6 Gladkiy 4

PSG

Trapp 5
Aurier 7
Thiago Silva 5
David Luiz 6
Maxwell 7
Matuidi 5
Thiago Motta 5
Verratti 6
Cavani 5
Ibrahimovic 4
Di María 4

R.F