RMC Sport

Tensions entre la France et la Turquie: le PSG vigilant à Istanbul

Le PSG, qui se déplace à Istanbul cette semaine pour y jouer un match de Ligue des champions (mercredi à 18h55, sur RMC Sport 1), sera vigilant compte tenu du climat diplomatique exécrable entre la France et la Turquie, mais sans prendre de dispositions particulières en plus de celles imposées pour le Covid-19.

Alors que depuis quelques heures, les tensions s’accentuent entre la France et la Turquie par l’intermédiaire notamment des déclarations des présidents Emmanuel Macron et Recep Tayyip Erdogan, le PSG s’apprête à rejoindre la Turquie mardi en vue d’affronter le club de Basaksehir Istanbul le lendemain, mercredi (18h55, en direct sur RMC Sport 1).

Pour ce déplacement comptant pour la deuxième journée de la Ligue des champions, le PSG n’a pas pris de dispositions particulières. En réalité, la crise sanitaire liée au Covid-19 impose déjà aux clubs en coupe d’Europe (par le biais de l’UEFA) des restrictions strictes qui, à l’occasion de ce match, pourront concorder avec de potentielles mesures de sécurité.

L'UEFA, comme à son habitude

Ainsi, les joueurs du Paris Saint-Germain n’auront pas le droit de sortir de leur hôtel durant toute la durée de leur séjour sur le sol turc. Comme à son habitude, la sécurité du club de la capitale travaille en relation étroite avec les autorités locales. Elle n’anticipe pas de besoins spécifiques liés à la crise diplomatique, mais se veut vigilante.

Du côté de l’UEFA, les mesures de sécurité habituelles imposées aux clubs resteront les mêmes à l’occasion de cette venue du Paris Saint-Germain à Istanbul, sur fond de tensions politiques entre la France et la Turquie. Clin d’œil du destin, le club parisien affrontera ce mercredi le club qui a reçu la bénédiction de Recep Tayyip Erdogan.

Si le président turc n’en est pas le président officiel, il est celui qui a décidé de la nouvelle ampleur que devait prendre Basaksehir dans le football turc. Il en est le premier supporter et un soutien très influent. Une victoire face à Paris aurait forcément une portée symbolique très forte dans ce contexte de tensions croissantes entre les deux pays. 

Timothée Maymon et Loïc Tanzi