RMC Sport

Thiago Motta : "En Ligue des champions, il n’y a rien de plus important que le mental"

Thiago Motta

Thiago Motta - -

Arrivé en janvier dernier de l'Inter Milan, l'Italo-brésilien Thoago Motta apprécie sa vie à Paris et se voit bien terminer sa carrière sous les couleurs de l'ambitieux PSG.

EXCLU RMC SPORT. Neuf mois après son arrivée en Ligue 1, Thiago Motta, qui vient de fêter ses 30 ans, confie ses ambitions et son bonheur d’évoluer à Paris. Une ville dans laquelle il espère raccrocher les crampons, après y avoir raflé quelques trophées. Entretien.

"Etre champion de France"

"Nous avons connu un mauvais début de saison. Mais c’est normal. L’équipe a beaucoup changé en deux ans. Nous devons trouver un équilibre et créer notre propre jeu. Nous progressons tout doucement. Nous avons quand même gagné contre Lille (1-2, ndlr), qui est un concurrent direct pour le titre. Notre objectif, c’est d’être champion. J’ai gagné partout : en Italie, en Espagne et aujourd’hui, je veux être champion avec le PSG. A l’entraînement, tous les joueurs veulent gagner. Mais rien n’est facile. Nous sommes attendus sur chaque terrain."

"Ancelotti, on ne peut que le respecter"

"Lorsqu’il y a des problèmes, les critiques vont sur l’entraîneur. C’est la même chose dans chaque club. Ce n’est pas juste, mais Carlo Ancelotti y est habitué. C’est un très grand coach. Il a connu ça à Milan, à Chelsea. Là où il est passé, il a gagné. On ne peut que respecter Carlo Ancelotti. Nous n’avons rien à dire face à lui. Il a un palmarès incroyable."

"Passer le premier tour en Ligue des champions"

"Si on gagnait la Ligue des champions cette année, ce serait une surprise. Nous n’avons que deux ans de vécu en commun. On peut prendre l’exemple de Chelsea qui a eu besoin de sept ans pour la gagner. Notre objectif, c’est déjà de passer le premier tour. Nous allons affronter une équipe expérimentée comme Porto. Les deux autres (Dynamo Kiev et Dinamo Zagreb), on les connait moins. Mais toutes les équipes sont dures à jouer. En Ligue des champions, il n’y a rien de plus important que le mental. Ce n’est pas facile d’arriver sur le terrain et d’entendre cette petite musique mythique. Il faut rester concentré et ne pas stresser. Gagner la Ligue des champions avec le PSG serait la plus belle chose de ma carrière. Parce que c’est plus difficile qu’avec l’Inter. Le PSG n’était plus habitué aux compétitions européennes ces dernières années. Quand je suis arrivé, j’ai senti que tout le monde voulait être compétitif en Ligue des champions le plus rapidement possible. Ça donne envie de se transcender."

"Ne pas se reposer sur Ibrahimovic"

"C’est un joueur incroyable. Mais nous ne devons surtout pas croire qu’il va rentrer sur le terrain et gagner le match à lui tout seul. Nous ne devons pas nous reposer sur lui. C’est là où on va voir l’importance d’un bon groupe. Sur un ou deux matches, une individualité comme Zlatan est extrêmement importante. Mais sur la saison entière, c’est le groupe qui doit faire la différence. C’est un garçon très réservé. Ce trait de caractère est lié à son expérience de la vie. C’est dû à son caractère. Il préfère attaquer avant de se défendre."

"Vivre à Paris, c'est formidable"

"J’ai quitté ma maison et ma famille à l’âge de 15 ans. Je suis habitué aux changements dans ma vie. Je suis un garçon très chanceux. J’ai vécu dans les plus belles villes du monde : Barcelone, Milan, Gênes. Aujourd’hui, c’est Paris. Il n’y a pas de mot pour décrire cette ville. Vivre ici, c’est magnifique. C’est une chance pour ma compagne, mes enfants, ma famille. Dans mon choix de venir à Paris, j’ai étudié le fait que c’était un grand club. Mais j’ai aussi regardé le fait que vivre à Paris, c’est formidable. Je suis heureux, vraiment très heureux. J’aime bien flâner à Paris, manger une glace, aller avec les enfants au parc, emmener mon ‘amour’ au cinéma, découvrir de superbes restaurants. Il est possible de tout faire ici."

"Difficile de parler en français"

"C’est très difficile de parler en français. Je ne sais pas quoi dire à part : ‘J’aime Paris !’. Mais j’espère m’améliorer rapidement. C’est une obligation pour moi. Quand on vit dans un pays, on apprend la langue locale. C’est une question de culture. Je promets que la prochaine fois que vous reviendrez, on essayera de faire l’interview en français ! (rires)."

"Fêter ses 30 ans à Paris, c'est un rêve!"

"On a fait la fête la semaine dernière pour mon anniversaire. C’est important de sortir entre coéquipiers. Il y avait plusieurs joueurs et leurs compagnes. Nous sommes allés au restaurant avant de terminer la soirée en boite de nuit. J’ai essayé de faire les choses bien pour ce cap important dans une vie. Jamais je n’aurais pensé fêter mes 30 ans à Paris. C’est un rêve !"

"Terminer ma carrière au PSG"

"J’espère terminer ma carrière à Paris. Mais je sais que ça ne sera pas facile. Chaque année, le PSG devient de plus en plus fort. Je me sens très bien actuellement, que ce soit psychologiquement ou physiquement. J’espère pouvoir être compétitif encore trois ou quatre saisons. Ça dépendra de beaucoup de choses. Mais je suis convaincu que je peux."

Retrouvez toute l'actualité sportive sur RMC Sport

Mohamed Bouhafsi - RMC Sport