RMC Sport

Thiago Silva : les coulisses d’un retour

Thiago Silva

Thiago Silva - AFP

Dix semaines après sa blessure à Naples, Thiago Silva s’apprête à retrouver les terrains. Le capitaine du PSG devrait être titulaire sur la pelouse de l’APOEL Nicosie, ce mardi en Ligue des champions. Avec le soutien de tout un club, qui s’est démené pour lui offrir une convalescence royale.

La scène se passe en début de saison. Thiago Silva et sa compagne reçoivent Nasser Al-Khelaïfi à dîner dans leur luxueux appartement parisien. Le président du PSG est venu en ami, avec des sourires et des mots réconfortants. Quelques semaines après la Coupe du monde, le dirigeant qatari veut remobiliser personnellement son capitaine, très marqué par le cauchemar vécu à domicile par la Seleçao. Une visite qui confirme l’immense estime qu’Al-Khelaïfi porte à l’ancien défenseur du Milan AC. Le patron du club de la capitale entretient une relation toute particulière avec son meilleur défenseur. Sa porte lui est d’ailleurs toujours ouverte. Au moindre souci. Tout est mis en œuvre pour montrer à Silva l’importance qu’il a au sein du projet. « Un joueur comme lui, il faut le dorloter, lui donner beaucoup d’attention et lui montrer que le club est à la hauteur de son statut », confie un proche du PSG. Le retour aux affaires d’O Monstro n’a donc rien d’anodin.

Selon nos informations, Laurent Blanc devrait le titulariser sur la pelouse de l’APOEL Nicosie, ce mardi en Ligue des champions (20h45). Après dix semaines de purgatoire. Une absence qui ne devait pas dépasser six semaines au départ. Mais sa lésion aux ischio-jambiers, contractée lors d’un match à Naples, le 11 août, s’est finalement révélée plus grave que prévue. Alors que le joueur avait lui-même demandé à disputer cette rencontre amicale, Laurent Blanc a assumé seul la responsabilité de cette blessure devant les médias. Une attitude que Thiago Silva a particulièrement appréciée. Durant sa convalescence, le Brésilien a bénéficié d’un staff aux petits soins, soucieux de ne pas brusquer sa reprise. « Dans sa phase de réathlétisation, il aurait pu revenir plus vite, glisse un proche du staff. Mais il a appris de ses erreurs, il est plus précautionneux. Il sait qu’il a aujourd’hui 30 ans, qu’il doit faire attention à son corps et aussi à sa tête. Il n’est plus forcément le même homme. Il dégage peut-être moins de confiance en lui. Il a besoin de temps pour retrouver sa sérénité naturelle. »

Un joueur parisien : « Il ne veut pas prendre de coup »

Pour l’accompagner dans son come-back, le natif de Rio peut compter sur le soutien de sa famille et de son entourage. « Il se sent bien, même s’il a besoin de retrouver de la confiance, résume son agent, Paolo Tonietto. Il a mal vécu son absence parce que c’est un très grand professionnel. Il a connu des blessures par le passé mais à chaque fois, il est revenu plus fort. Il se prépare toujours aussi bien. Il n’a pas de crainte particulière. Techniquement et physiquement, il se sent en forme. Il a envie de revenir pour permettre au PSG de gagner ! » Au sein du vestiaire, tout le monde attend également le retour du boss avec impatience. « On parle quand même du meilleur défenseur du monde, glisse un de ses coéquipiers. Même s’il n’a pas un rôle de leader charismatique dans le vestiaire, sur le terrain, il est quasi impossible à passer. Son retour est une excellente chose. »

Après la victoire contre Lens, vendredi au Stade de France (3-1), Silva a participé à l’entraînement avec le reste du groupe. De quoi le rassurer sur son état physique. Enfin presque. « Dans les toros, tu sens qu’il met moins la jambe, témoigne un joueur parisien. Il ne veut pas prendre de coup. Il fait attention à ses appuis. C’est normal quand tu reviens d’une aussi longue blessure. Après, il faut voir si son implication reste la même en match, mais il n’a pas perdu un truc : son sourire ! » Et l’affection de tout un club, qui a hâte de le voir à nouveau avec le brassard.

M.Bo. avec A.J.