RMC Sport

Me Boursicand : « Abou Sofiane n’était pas un intermédiaire »

Mis en examen pour « proxénétisme aggravé » et soupçonné d'avoir mis en relation des jeunes filles, dont Zahia, avec de célèbres footballeurs comme Franck Ribéry, Sidney Govou ou Karim Benzema, Abou Sofiane a été remis en liberté ce mercredi. « Il n’aurait jamais dû être incarcéré, confé son avocat Me Jérôme Boursicand. On verra si cette affaire se solde par un non-lieu, ce que je souhaite. »
Alors que le dossier ne sera pas réglé avant au moins six mois, voire un an, l’avocat d’Abou Sofiane est plutôt confiant : « Il a été indiqué partout qu’il avait mis en relation une prostituée avec des footballeurs, mais dans le dossier tout a démontré que ce n’est pas vrai, poursuit-il. Il n’avait pas une activité comme celle qui lui a été imputée. Ils ont rencontré Zahia par différents biais, mais Abou Sofiane n’était pas un intermédiaire. Tout le monde le dit : les footballeurs, Zahia… C’est un fait avéré. »