RMC Sport

Me Clusan : « Brandao a quitté Marseille comme un criminel »

Brandao

Brandao - -

Jointe par RMC Sport ce vendredi, Me Patricia Clusan, avocate de Brandao, a confirmé l’ordonnance de non-lieu dont a bénéficié l'attaquant de Saint-Etienne. Pour rappel, le Brésilien avait été mis en examen en mars 2011 pour le viol présumé d’une femme de 24 ans. « La présomption d’innocence n’est pas qu’un principe juridique. C’est aussi une pratique philosophique et un respect que l’on doit à autrui, a ainsi déclaré Maitre Clusan. Aujourd’hui, rien n’est réparable, et personne n’a oublié que ce garçon a été contraint de quitter Marseille comme un criminel. Il est revenu comme un excommunié en subissant les quolibets qu’on réserve aux pointeurs (détenus incarcérés pour des affaires de mœurs) aux Baumettes. Il n’est ni un pointeur, ni un violeur. J’espère qu’il y a aura la même publicité pour dire que Brandao est un chic type, qu’il est connu pour se battre sur le terrain avec l’amour du maillot. Il a toujours dit qu’il était innocent. On verra par la suite comment on communiquera sur l’ordonnance de non-lieu quand elle sera définitive. »