RMC Sport

Mexique: le bilan s’alourdit après les violents affrontements entre supporters à Querétaro, la Fifa "choquée"

Le gouverneur de l’état de Querétaro a donné des précisions sur les violents affrontements qui ont éclaté samedi lors d’un match du championnat mexicain entre Querétaro et l'Atlas de Guadalajara. Au moins vingt-six personnes ont été blessées lors de ces débordements. Trois sont dans un état grave. Dans un communiqué, la Fifa s'est dit "choquée".

Au moins vingt-six personnes ont été blessées samedi lors d'une énorme bagarre entre supporters pendant une rencontre du championnat mexicain, qui a été arrêtée à Querétaro, dans le centre du pays.

"Le bilan de ces événements à l'heure actuelle est de vingt-six personnes blessées, vingt-quatre hommes et deux femmes, ayant nécessité des soins médicaux à l'hôpital", a détaillé le gouverneur de l'état de Querétaro, Mauricio Kuri, lors d'une conférence de presse. "Sur ces vingt-six personnes, trois sont déjà sorties. Sur les vingt-trois encore hospitalisées, trois sont dans un état grave", a précisé le gouverneur qui a également reconnu que les forces de sécurité étaient insuffisantes et qu'elles "n'ont pas agi aussi rapidement que cela le justifiait".

Les affrontements dans les tribunes ont commencé à la 63e minute du match entre les clubs de Querétaro et de l'Atlas (Guadalajara). Totalement débordés, les rares agents de sécurité présents dans le stade ont permis au public de se réfugier sur la pelouse, ce qui a provoqué l'arrêt immédiat de la rencontre. Sur le terrain, des supporteurs ont continué à se battre tandis que des familles avec des enfants tentaient de se protéger.

Les affrontements entre supporters à Queretaro
Les affrontements entre supporters à Queretaro © AFP

Le président de la Ligue souhaite "des punitions exemplaires"

Les joueurs sont alors rentrés au vestiaire. Querétaro menait 1 à 0 face à l'Atlas, champion sortant du dernier tournoi d'ouverture. Après ces incidents, la ligue mexicaine a annoncé la suspension de toutes les rencontres qui devaient avoir lieu dimanche dans le cadre de la neuvième journée du championnat. "Les responsables de l'absence de mesures de sécurité dans le stade seront punis de façon exemplaire", a déclaré le président de la Ligue Mikel Arriola.

Enrique Alfaro, gouverneur de l'État de Jalisco, où se trouve le club d'Atlas, a condamné les violences. "La loi doit être appliquée avec fermeté", a-t-il déclaré dans une vidéo publiée sur les réseaux sociaux. Le club de Querétaro a également condamné la violence. Pour rappel, le Mexique doit co-organiser en 2026 la Coupe du Monde de football avec les Etats-Unis et le Canada. Ce qui a probablement poussé la Fifa à réagir ce dimanche soir.

"La Fifa est choquée par l'incident tragique survenu au stade La Corregidora de la ville de Querétaro lors du match entre Querétaro et Atlas, explique l'instance dans un communiqué. Cette violence était inacceptable et intolérable. La Fifa se joint à la Fédération mexicaine de football et à la Concacaf pour condamner cet incident barbare et encourager les autorités locales à rendre rapidement justice. Nos pensées vont à tous ceux qui en ont subi les conséquences."

Et d'ajouter: "Une fois de plus, la Fifa tient à souligner que la violence ne devrait absolument pas avoir sa place dans le football et nous continuerons à travailler avec toutes les parties pour l'éradiquer de notre jeu."

https://twitter.com/AlexJaquin Alexandre Jaquin avec AFP Journaliste RMC Sport