RMC Sport

Nenê regrette d'avoir quitté le PSG pour le Qatar

Dans une interview accordée à Globo, Nenê, l'ancien milieu offensif du PSG, explique qu'il regrette d'avoir quitté le club de la capitale pour aller au Qatar en 2013. Selon lui, ce choix de carrière l'a privé de la sélection.

Un doublé contre Corinthians en septembre, un but contre Goias début octobre, puis un autre contre Bahia quelques jours plus tard... Il a beau avoir 39 ans, Nenê continue d'empiler les buts avec Fluminense dans le championnat brésilien. Et il ne compte pas s'arrêter là, puisque dans une interview accordée au Globo, le milieu offensif se fixe encore de beaux objectifs pour sa fin de carrière.

"Je veux gagner un titre important avec Fluminense et rejouer la Libertadores, annonce-t-il. Je veux aussi atteindre les 1.000 matchs (il en serait à 775 selon le journal brésilien). Comme nous jouons environ 50 matchs par an, je pense que c'est possible. J'ai toujours été inspiré par Alex, un milieu de terrain qui a marqué beaucoup de buts et joué beaucoup de matchs. D'ailleurs, je veux aussi atteindre les 300 buts (228 aujourd'hui)."

"Le Qatar était une décision purement financière. J'aurais pu aller à Milan."

Autant dire que l'appétit est toujours là, malgré déjà une vingtaine d'années de foot professionnel au compteur. D'ailleurs, Nenê évoque aussi son passé dans l'entretien. Notamment ses années au PSG, et son départ du club de la capitale.

"Est-ce que Paris a été le meilleur passage de ma carrière? Je crois, oui, répond-il. Au Brésil, j'ai aussi eu de grands moments, mais Paris est l'un des meilleurs. D'ailleurs, cette saison, je peux battre mon record de 27 buts inscrits là-bas (en 2011-2012, ndlr)."

Le Nenê presque quadragénaire s'imagine à ce sujet donner un conseil au jeune Nenê évoluant en Europe. "Je lui dirais d'avoir plus de patience, de penser à l'avenir et pas seulement à court terme. Je ne pense pas que j'aurais dû quitter le PSG à ce moment-là (en 2013, pour Al-Gharafa). J'aurais pu partir pour un autre club, mais pas pour le Qatar car c'était une décision purement financière. J'aurais pu aller à Milan. (...) Je pense que ce choix ne m'a pas complètement fermé les portes de la sélection brésilienne, mais ça a considérablement réduit mes chances d'être appelé, car on parlait de moi à l'époque. J'ai toujours le sentiment que j'aurais pu être sélectionné (ce qui n'est jamais arrivé). Mais bon, ça a fait partie de mon apprentissage. Vous ne pouvez pas tout avoir dans la vie."

CC