RMC Sport

New York: entre les Red Bulls et City, c’est déjà le Bronx

-

- - AFP

Le premier derby de l’histoire entre les New York Red Bulls et le New York City FC a donné lieu à des affrontements entre supporters dans le New Jersey. La Major League Soccer va devoir composer avec cette rivalité naissante dans la Grosse Pomme. Une première dans son histoire.

Deux groupes face à face. Des coups qui fusent, des bouteilles qui volent et des ceintures qui claquent. Le tout en plein jour et dans une rue plutôt fréquentée. La scène aurait pu se dérouler à Rotterdam, Istanbul ou Buenos Aires. Mais elle a lieu devant un bar de Newark, la plus grande ville du New Jersey. A une dizaine de kilomètres de New York. L’affrontement oppose des fans des Red Bulls et du NY City FC, quelques heures avant le match entre les deux équipes le week-end dernier.

Une vidéo tournée par Rob Harris, un reporter de l’Associated Press, témoigne de la violence des échanges. Un homme balance carrément un panneau publicitaire dans la mêlée, d’autres se jettent des bouteilles de glace à la tête. La police interviendra pour mettre fin à la guérilla et aucun blessé sérieux ne sera à déplorer. Mais ces échauffourées inédites dans le paysage de la très sage Major League Soccer, créée en 1993, ont choqué aux Etats-Unis. « Ce sont les premiers débordements de ce genre en dehors du terrain, assure Patrick Leduc, ancien joueur de l'Impact de Montréal et aujourd’hui chroniqueur au journal La Presse. En Amérique du Nord, il y a des groupes organisés mais il n’y a pas de violence en dehors du stade ».

Enfin, il n’y en avait pas. Car ces débordements symbolisent aussi la montée en puissance du soccer dans un pays où le basket-ball, le baseball, le foot US et le hockey-sur-glace règnent en maîtres. Le football venu d’Europe s’implante aux States, avec ses atouts mais aussi ses dérives. Le groupe des Red Bulls à l’origine des affrontements, les Garden State Ultras, s’inspire ouvertement des associations de supporters du Vieux Continent. Et avec l’arrivée du New York City FC cette saison en MLS, ils ont maintenant leur derby.

Les beaufs des Red Bulls contre les snobs de City

« En réalité, ils ne sont pas dans le même État. Les New-York Red Bulls sont dans le New Jersey, précise Olivier Tremblay, un journaliste sportif spécialiste de la MLS. Les habitants du New Jersey sont un peu perçus comme les pauvres qui ne peuvent pas se permettre de vivre à New-York. Ils se font pas mal chambrer par rapport à ça. En plus de la rivalité sur le terrain, il y a cette rivalité géographique qui entre en compte. »

Les beaufs des Red Bulls contre les snobs de City, voilà en gros le nouveau duel qui agite la Grosse Pomme. Avant la rencontre remportée 2-0 par les Red Bulls, les habitués du stade d’Harrison ont d’ailleurs déployé une grande banderole présentant Andrea Pirlo et Frank Lampard, deux stars du New York City FC, comme des grands-pères avec l’inscription : « City maison de retraite ». Entre l’ancien club de Thierry Henry, fondé en 1996 et le nouveau venu, soutenu par Manchester City et les Yankees (dont il partage le stade à l’entrée du Bronx), c’est le début d’un vrai antagonisme. Le premier de l’histoire de la MLS. Mais peut-être pas le dernier.

Alexandre Jaquin avec L.F. et C.M.