RMC Sport

OM : Bernard Tapie taille Vincent Labrune

Bernard Tapie s'en prend à Vincent Labrune

Bernard Tapie s'en prend à Vincent Labrune - AFP

Ancien président de l’OM (1986-1993), Bernard Tapie se désole de la situation actuelle de l’Olympique de Marseille. S’il se désolidarise des 500 supporters qui ont fait vendredi soir le siège du Vélodrome à la sortie des joueurs et des dirigeants, Bernard Tapie ne se gêne dans les colonnes du Parisien pas pour écorner sévèrement l’image du président de l’OM, Vincent Labrune. Extraits.

Une nouvelle déroute vendredi soir face à Rennes (2-5) et voilà Vincent Labrune plus que jamais dans l’œil du cyclone. Pointé du doigt par les supporters, le président olympien vit des heures bien sombres. Interrogé par Le Parisien, Bernard Tapie regrette ce lundi matin l’attitude de son successeur : « A force de prendre tout le monde pour des cons, quand vous traversez un passage difficile, vous n'avez plus grand monde à vos côtés. Un peu moins de suffisance et un peu d'introspection de la part de chacun ne ferait pas de mal ».

« Pour se séparer de Michel, il faut lui faire un chèque »

Comment Bernard Tapie explique-t-il aussi que Vincent Labrune ait réitéré sa confiance à Michel, son entraîneur, malgré de mauvais résultats et un matelas bien mince de 6 points au-dessus de la zone de relégation ? « S'il le vire, vous savez combien ça va coûter ? Il a dit dans la même phrase qu'il allait continuer avec Michel et qu'il n'avait pas le budget nécessaire pour faire ce qu'il veut. Il l'a donnée, la réponse. Pour se séparer de Michel, il faut lui faire un chèque. » « S'ils n'ont pas la carrure pour Marseille, il ne faut pas venir » Si Labrune en prend pour son grade, ‘’Nanard’’ n’épargne pas non plus les joueurs marseillais : « Comment expliquez-vous la différence entre ce qu'ont montré les joueurs de la 1re à la 15e minute de jeu et de la 16e à la 45e ? Vous ne pouvez pas accepter que je sois capable de courir le 100 m en 10'' et que je fasse 400 m en 1'30'', c'est le problème. Alors, s'ils n'ont pas la carrure pour Marseille, il ne faut pas venir. J'ai vu des mecs à la grande époque se chier dessus dès leur premier match. Je les ai retirés de l'équipe, c'était fini, voilà. » C’est dit.

S.Menai