RMC Sport

Paraguay: Bobadilla risque une sanction pour une célébration (presque) obscène

La célébration de Raul Bobadilla

La célébration de Raul Bobadilla - Capture d'écran

L'attaquant paraguayen Raul Bobadilla, désormais joueur de Guarani, a célébré la semaine passée un but en baissant un peu trop son short, laissant ainsi apparaître le contour de ses parties intimes. Face aux réactions outrées, la commission de discipline locale s'est saisie du dossier.

Des nouvelles de Raul Bobadilla. L'ancien attaquant paraguayen du Borussia Mönchengladbach, Augsbourg ou encore le FC Bâle, est retourné depuis 2018 en Amérique du Sud, où il évolue actuellement sous les couleurs de Guarani (Paraguay). Et à 33 ans, le garçon est toujours... déchaîné.

Très heureux de marquer un but contre Libertad la semaine passée dans le championnat local, Bobadilla a frôlé le dérapage au moment de célébrer. Ivre de joie, l'attaquant a aussitôt enlevé son maillot, arraché sa brassière GPS et... baissé son short. Un peu trop, comme l'ont noté de nombreux observateurs paraguayens, puisque l'on aperçoit durant une fraction de seconde le haut de ses parties intimes. Ce qui pourrait lui valoir quelques ennuis.

"J'espère que ma femme n'a rien vu"

Si l'arbitre de la rencontre n'a rien noté de spécial dans son rapport, plusieurs médias, dont Globo, rapportent que la commission de discipline paraguayenne a dû se saisir du dossier en ce début de semaine, face aux réactions outrées sur les réseaux sociaux. Bobadilla pourrait donc être prochainement sanctionné d'une amende, voire d'une suspension.

Sans doute conscient de son geste, l'international paraguayen avait présenté ses excuses dès la fin de la rencontre. "Je regrette ma célébration, disait-il, j'espère que ma femme n'a rien vu, sinon je risque de passer un mauvais moment... J'ai un peu trop baissé mon short, oui."

Bobadilla a toutefois voulu faire la distinction entre sa célébration et celle d'un autre joueur, Jorge "Pollo" Recalde, sanctionné il y a quelques mois de quatre matchs de suspension pour avoir mimé un acte sexuel en direction des supporters.

CC