RMC Sport

Paraguay: Ronaldinho pourrait bénéficier d'une négociation de peine

Assigné à résidence dans le cadre d'une détention provisoire pour usage d'un faux passeport, Ronaldinho pourrait obtenir une négociation de peine auprès de la justice du Paraguay. L'ancien footballeur brésilien avait été arrêté début mars.

Ronaldinho pourrait envisager une libération au cours de ce mois d'août. Arrêté début mars, poursuivi par la justice paraguayenne pour usage de faux documents officiels et désormais assigné à résidence à Asuncion, l'ex-footballeur brésilien de 40 ans pourrait entreprendre une négociation de peine afin de clore le dossier. ESPN révèle ce samedi que ses avocats étudient cette hypothèse, qui pourrait convenir au ministère public.

Une négociation de peine impliquerait que Ronaldinho fasse un aveu de culpabilité sur le fait d'avoir utilisé un passeport paraguayen falsifié, avec son frère Roberto de Assis Moreira. Il ne serait cependant pas question pour lui de reconnaître un quelconque lien entre ces faux passeports et un réseau criminel opérant dans les jeux de hasard.

D'après ESPN, la justice manquerait de preuves sur cet autre volet de l'affaire. Une amende pourrait ainsi suffire à clore le dossier, qui a pris du retard à cause de la crise sanitaire du Covid-19.

18 personnes arrêtées

Ronaldinho et son frère avaient été interpellés le 6 mars, alors qu'ils étaient notamment venus faire la promotion d'un livre. D'abord placés en détention provisoire dans une prison, les deux hommes ont pu être transférés début avril dans un hôtel du centre historique de la capitale du Paraguay. Cela a été rendu possible par le paiement d'une caution de 1,6 million de dollars.

Quelque 18 personnes ont déjà été arrêtées dans le cadre de cette affaire, pour la plupart des fonctionnaires des services d'immigration ou des policiers.

JA