RMC Sport

Pays-Bas : ce qui a changé depuis la finale du Mondial 2010

-

- - Crédits photo : nom de l'auteur / SOURCE

L’équipe des Pays-Bas, finaliste malheureuse du Mondial 2010, n’a plus grand-chose à voir avec celle que retrouveront les Bleus, ce soir au Stade de France (21h). Arrivé après la déroute de l’Euro 2012, Louis Van Gaal a largement remanié le onze batave.

Le 11 juillet 2010, les Pays-Bas sont défaits en finale du Mondial 2010 contre l’Espagne (1-0, a.p.). Deux ans plus tard, la sélection néerlandaise perd ses trois matches de poule lors de l’Euro 2012. Van Gaal succède alors à Bert van Marwijk et lance l’opération reconquête. En moins de deux ans, l’ancien coach de l’Ajax, du Barça ou encore du Bayern, initie sa révolution « Oranje », abolit le 4-2-3-1 de Van Mawijck pour un 4-3-3 et redessine son onze quasiment de part en part. Résultat, les Pays-Bas survolent les éliminatoires du Mondial, remportent neuf de leurs dix rencontres qualificatives en marquant à 34 reprises, pour seulement cinq buts encaissés. Revue d’effectif du système Van Gaal.

Louis Van Gaal
Louis Van Gaal © Crédits photo : nom de l'auteur / SOURCE

Cillessen en pôle dans les buts

Marten Sketelenburg (31 ans), qui avait disputé les sept rencontres de la Coupe du monde 2010 et les trois de l’Euro 2012, n’a pas les faveurs de Van Gaal. Le technicien batave n’a pas arrêté son choix entre le portier de Fulham, Krul, Vorm et Cillessen. Toutefois ce dernier, sélectionné pour la première fois en juin dernier, parait avoir pris une longueur d’avance dans la hiérarchie, juste devant Michel Vorm, portier de Swansea. Auteur d’une belle première partie de saison avec l’Ajax Amsterdam, Jasper Cillessen, âgé de 24 ans, a été aligné lors des trois dernières sorties des « Oranje ».

Jasper Cillessen
Jasper Cillessen © Crédits photo : nom de l'auteur / SOURCE

Une défense rajeunie

La paire Heitinga-Mathijsen, alignée tout au long du Mondial 2010, n’a pas résisté à l’Euro 2012 au cours duquel les deux joueurs tournaient avec Ron Vlaar. Le défenseur central d’Aston Villa se tire actuellement la bourre avec l’arrière du Feyenoord, Stefan de Vrij, pour être associé avec Martins Indi, qui évolue également à Rotterdam. A droite, Daryl Janmaat (Feyenoord) pointe devant le Parisien Gregory van der Wiel. Après Giovanni van Bronckhorst (Mondial 2010) et Jetro Willems (Euro 2012), c’est Daley Blind, de l’Ajax Amsterdam, qui s’est approprié le couloir gauche. Le tout pour former une défense de 22 ans d’âge moyen.

Gregory van der Wiel
Gregory van der Wiel © Crédits photo : nom de l'auteur / SOURCE

Des cadres en question

A la récupération, Nigel de Jong, titulaire lors du Mondial 2010 et de l’Euro 2012, n’est plus en odeur de sainteté et n’a participé qu’à deux des sept derniers matchs des Pays-Bas. A l’instar du joueur de l’AC Milan, Van Gaal n’hésite pas à se passer de certains autres cadres comme Rafael van der Vaart, mais aussi Wesley Sneijder. Le milieu de terrain de Galatasaray a perdu le brassard de capitaine et n’a été aligné qu’à trois reprises cette saison, en sept rencontres. Kevin Strootman (AS Rome) est ainsi devenu indéboulonnable au poste de milieu relayeur, tout comme Jeremain Lens (Dynamo Kiev), titularisé lors des sept derniers matchs des Pays-Bas, sur l’aile gauche.

Wesley Sneijder
Wesley Sneijder © Crédits photo : nom de l'auteur / SOURCE

Van Persie et Robben seuls rescapés

Robin van Persie et Arjen Robben sont ainsi les deux seuls survivants du Mondial 2010. Le premier a même hérité du brassard de capitaine de Sneijder en juin dernier. Si le Mancunien (malade) et le Munichois (blessé), ne sont pas assurés de fouler la pelouse du Stade de France, ce mercredi, ils n’ont pas de soucis à se faire quant à leur présence au Mondial brésilien. « Ce n'est pas grave si Robben et Van Persie ne peuvent pas jouer demain, je n'ai pas besoin de les tester », a ainsi déclaré Van Gaal ce mardi.

Robin van Persie
Robin van Persie © Crédits photo : nom de l'auteur / SOURCE

La révolution se poursuit

Pour la rencontre face à la bande de Deschamps, Van Gaal a appelé quatre nouveaux joueurs. Jean-Paul Boëtius (Feyenoord), Karim Rekik (PSV), Davy Klaassen (Ajax) et Quincy Promes (Twente) pourraient ainsi fouler la pelouse du Stade France et symboliser la quête perpétuelle d’innovation du sélectionneur batave.

A lire aussi :

>> Van Gaal encense Pogba

>> Van Persie humilie son gardien à l’entrainement

>> Sneijder régale Galatasaray

Jérémy Bilinski