RMC Sport

Anelka suspendu par la FA... et par son club !

Nicolas Anelka

Nicolas Anelka - Crédits photo : nom de l'auteur / SOURCE

La Fédération anglaise de football a suspendu Nicolas Anelka cinq matchs pour avoir célébré un but en faisant une quenelle en décembre dernier. West Bromwich Albion a aussi suspendu son joueur.

La sanction est tombée ce jeudi pour Nicolas Anelka. Et elle est plutôt lourde. L’attaquant de West Bromwich Albion a été suspendu cinq matchs par la Fédération anglaise de football pour avoir célébré un but en faisant une quenelle, le 28 décembre dernier, lors d’un match de Premier League face à West Ham. Une sanction assortie de 97 300 euros d’amende et d’un stage éducatif obligatoire.

L’international français, qui a rejeté les accusations dont il fait l’objet lors de son passage devant la commission de régulation, devra également payer l’intégralité des frais d’audience. La FA a considéré la quenelle comme un geste « abusif », « injurieux, « indécent » et/ou « inapproprié », estimant qu’il faisait référence à « l’origine ethnique », « la race », « la religion » et/ou « la conviction ». Ce qui s’apparente à « une violation aggravée » du règlement.

Enquête interne à West Bromwich Albion

Dans un communiqué, l’instance du football britannique précise tout de même : « Nous n'avons pas trouvé que Nicolas Anelka est un antisémite ou qu'il a eu l'intention d'exprimer ou de promouvoir l'antisémitisme par son utilisation de la quenelle. » Une justification assez floue sur laquelle Anelka et ses avocats tenteront peut-être de s’appuyer dans les prochaines heures. Le buteur de 34 ans a désormais sept jours pour faire appel.

En attendant ce possible appel, West Bromwich Albion a suspendu son joueur le temps que la FA rende son verdict complet et que le club conclut sa propre enquête interne. « Le club reconnaît que la FA n’a pas trouvé que Nicolas Anelka était antisémite, ni qu’il avait l’intention d’exprimer ou de promouvoir l’antisémitisme par sa quenelle, précise un communiqué de WBA. Cependant, le club ne peut pas ignorer l’offense que ses actions ont causé, notamment à la communauté juive, ni les dommages potentiels à la réputation du club. Le club ne fera aucun autre commentaire jusqu'à ce que la procédure disciplinaire de la FA et sa propre enquête interne soient terminées. »

A lire aussi :

>> Dernier match à WBA pour Anelka ?

>> L’avocat de Queen pour défendre Anelka

>> Anelka n’a « rien fait de mal »

La rédaction