RMC Sport

Angleterre: Fabregas confesse avoir jeté une pizza sur Alex Ferguson... 13 ans après

Francesc Fabregas a avoué avoir jeté une part de pizza sur Sir Alex Ferguson après un Arsenal-Manchester United en 2004, quand l'Espagnol était encore un Gunner

Francesc Fabregas a avoué avoir jeté une part de pizza sur Sir Alex Ferguson après un Arsenal-Manchester United en 2004, quand l'Espagnol était encore un Gunner - AFP

Dans une émission difusée sur Sky 1, Cesc Fabregas a avoué avoir jeté une part de pizza sur Sir Alex Ferguson lors d'une échauffourée entre les joueurs d'Arsenal et Manchester United en 2004.

Les aveux ont été longs à venir: Cesc Fabregas a enfin admis avoir jeté une part de pizza sur le légendaire entraîneur de Manchester United Alex Ferguson lors d'une bagarre dans le tunnel d'Old Trafford en octobre 2004. 

A lire aussi >> "Il n’y a pas eu de meilleur n°9 que Diego Costa ces dernières années", juge Fabregas

L'Espagnol, aujourd'hui âgé de 30 ans, jouait alors pour Arsenal période "Invincibles". Mais ce jour d'octobre 2004, Sir Alex et ses Red Devils venaient de mettre un terme à l'immense série de 49 matches sans défaite des Gunners... dans une ambiance délétère.

L'atmosphère sulfureuse s'était alors transportée dans le tunnel et une échauffourée, connue dans les médias britanniques sous le nom de "Bataille du Buffet" avait éclatée.

"Je suis sorti avec ma part de pizza et je l'ai lancée"

"Tout d'un coup, j'ai entendu des bruits (...) Je suis sorti avec ma part de pizza et j'ai vu Sol Campbell, Rio Ferdinand, Matin Keown, (Patrick) Vieira... tout le monde se tapait dessus. Je voulais en être mais je ne savais pas trop comment et je l'ai lancée", a expliqué Fabregas, aujourd'hui à Chelsea, dans une émission de Sky 1.

"Sir Alex, je m'excuse je ne voulais pas faire ça"

"Mais quand j'ai vu qui cela avait touché... Sir Alex, je m'excuse, je ne voulais pas faire ça", ajoute Fabregas.

A lire aussi >> Chelsea: le surnom flatteur donné par Hazard à Fabregas

Le joueur avait été dénoncé par son ancien coéquipier Martin Keown en 2014, mais avait toujours nié jusque-là, accusant son défenseur d'être "un menteur" car il n'avait pu le voir lancer la pizza, trop occupé qu'il était à "taper des gens".

VIDEO. Mondial 2018 – Kurzawa forfait, Amavi appelé en secours

AFP