RMC Sport

Angleterre: la folle histoire du supporter qui n'a pas raté un match de son équipe depuis 50 ans

Depuis 50 ans, Steve Percy n’a pas raté une seule rencontre de son club fétiche, le Barnet FC. Une modeste formation qui évolue en National League, soit l’équivalent de la cinquième division anglaise. Une passion dévorante qu’il décrypte dans The Guardian... et qui l’a même fait rater le mariage de son frère.

Steve Percy a 63 ans. Et se souvient exactement du dernier match du Barnet FC auquel il n’a pas assisté. "C’était une victoire 5-1 contre Worcester City, se remémore-t-il pour The Guardian. J’avais 13 ans, je n’ai pas vu l’heure passée". C’était le 12 octobre 1968 et depuis 50 ans, plus un seul match de Barnet à domicile ne s’est déroulé sans Percy.

Soit une exceptionnelle série de 1.377 rencontres "at home", chiffre qui grimpe même à 2.020 rencontres en comptant celles à l’extérieur, qu’il ne loupe pas non plus. Mais comment s’est invitée cette véritable obsession chez Percy? "C’est inexplicable! J’avais loupé sept ou huit rencontres de Barnet avant le match de Worcester, mais après ça, j’ai décidé d’essayer de ne plus jamais en manquer un seul", poursuit-il.

Steve Percy a raté le mariage de son frère

Ce qui a parfois provoqué quelques problèmes d’emploi du temps pour Percy, au point de faire passer le mariage de son frère derrière Barnet. "J'ai raté la cérémonie car on jouait contre Telford dans le même temps. Heureusement, c’était à domicile, se souvient le supporter. Donc juste après le match, je me suis rapidement changé et j’étais à la réception à 18 heures. Ce n’est pas trop mal."

Actuellement 17e de son championnat (sur 24), Barnet ne devrait pas monter cette saison. Percy, lui, souhaite poursuivre cette incroyable série quels que soient les résultats, et tant que sa santé lui permettra. Sans se fixer d'objectifs particuliers ou une barre symbolique à atteindre. Avec deux voeux, tout de même: "Voir Barnet remporter le FA Trophy, et se stabiliser en League One (D3)".

Dorian Waymel