RMC Sport

Arsenal – Giroud : « Wenger a été très clair »

-

- - -

Invité de Luis Attaque sur RMC, Olivier Giroud est revenu sur sa première saison à Arsenal. Et a réagi à l’intérêt que porte le PSG pour son entraîneur, Arsène Wenger. Selon lui, l’Alsacien honorera bien sa dernière année de contrat avec les Gunners.

Après une bataille acharnée, Arsenal a finalement décroché la 4e place de Premier League, synonyme de qualification pour le tour préliminaire de la Ligue des champions…

Ça a été un suspense jusqu’au bout, d’autant que Tottenham n’a rien lâché. Ça a été serré jusqu’au dernier match, on a même cru pourvoir accrocher la 3e place. On est content d’être revenu de loin. A une époque, on nous avait enterrés un peu avant l’heure. C’est bien d’avoir montré ces ressources mentales.

Avez senti votre équipe douter au cours de la saison ?

Non, on n’a jamais senti le groupe céder à la panique. A l’image du coach, qui est de nature rassurante, on est resté sereins. On connait nos qualités, on n’a jamais été distancés au classement pour les places en Ligue des champions. Il n’y avait rien d’alarmant. Le calendrier nous était favorable et on a fait une belle série.

Etes-vous-satisfait de votre saison ?

Oui, sur le plan comptable, c’est bien pour une première saison en Angleterre. La Premier League n’est pas forcément facile pour s’adapter. Avec 17 buts et 10 passes, je suis content. Si je ne me trompe pas, Drogba avait mis 17 buts pour ses débuts avec Chelsea et Henry en avait mis 16 avec Arsenal. Je sais que je peux encore progresser, mais c’est de bon augure pour la suite. Je me sens bien à Arsenal.

Ce n’est jamais facile de s’intégrer dans un tel collectif…

C’est clair, Arsenal est avant tout un collectif. C’est une machine bien huilée. Quand tu arrives, il faut te fondre dans le moule. Je me suis bien intégré. Le coach m’a laissé le temps. J’ai eu quelques moments un peu moins bien en début de saison. J’ai attendu longtemps ce premier but, mais je suis resté concentré, sans faire attention aux critiques.

Votre entraîneur, Arsène Wenger, est régulièrement annoncé au PSG. Comment vit-il cette situation ?

Il reste le même. Il est très serein. Il ne laisse pas transparaître beaucoup de choses. Il sait protéger ses joueurs par rapport aux médias. Concernant sa situation, il gère plutôt bien. Il a beaucoup d’expérience. Ce qu’il a dit à ce sujet est très clair (Wenger a annoncé vouloir aller au bout de son contrat avec Arsenal jusqu’en juin 2014, ndlr) et la rumeur n’a pas fait long feu.

Avec l’équipe de France, la saison s’annonce importante avec la Coupe du monde au Brésil en ligne de mire…

C’est tout le mal que je nous souhaite. On est focalisés sur cet objectif Brésil. On a tous hâte d’y être. Mais avant, il reste des matches importants à disputer pour obtenir la qualification. On est bien concentrés sur notre sujet. On va déjà partir en stage au Brésil (début juin) pour prendre la température. On va en profiter aussi pour souffler un peu car la saison a été longue pour ma part. Jouer tous les trois jours, c’est assez fatiguant. Je vais bien me reposer pour faire à nouveau une belle saison avec Arsenal et l’équipe de France.