RMC Sport

Arsenal: la mascotte Gunnersaurus de retour, pour la plus grande joie d'Ozil

Ecartée depuis quelques semaines par le club qui justifiait sa décision par la crise actuelle, la mascotte d'Arsenal a fait son retour à l'Emirates mardi. Mais le supporter qui incarnait Gunnersaurus depuis 27 ans, et qui avait été remercié, ne devrait plus être le seul à enfiler le costume.

Fans d'Arsenal, du Jurassique, et de vilains costumes, voilà une bonne nouvelle pour vous: Gunnersaurus est de retour! En raison des mesures sanitaires, et de la perte de revenus liée à la crise actuelle, Arsenal avait décidé il y a quelques semaines de ranger sa fidèle mascotte au placard, et surtout de licencier Jerry Quy, le supporter qui se cachait derrière le déguisement et qui travaillait pour le club à temps partiel depuis 27 ans.

Une décision qui avait entraîné une levée de boucliers de nombreux amoureux d'Arsenal, mais également de Mesut Ozil, qui avait proposé de prendre en charge le salaire de Quy tant qu'il serait un joueur des Gunners. Depuis, l'histoire n'avait toutefois pas trop évolué.

"Un Gunner ne disparait jamais"

Jusqu'à ce mardi. Jusqu'à ce que Gunnersaurus réapparaisse. "De retour à l'Emirates Stadium aujourd'hui", a écrit la mascotte sur son compte Twitter, photos à l'appui. Une nouvelle évidemment saluée par Ozil. "Heureux de te voir de retour à ta place", a répondu l'ex-international allemand.

Dans un court communiqué diffusé par plusieurs médias britanniques, Arsenal a justifié cette réintroduction du dinosaure. "Comme nous l'avons toujours dit, Gunnersaurus est une figure importante pour tous les fans d'Arsenal à travers le monde. Un Gunner ne disparait jamais, mais compte tenu des restrictions actuelles, il n'y avait pas beaucoup d'opportunités pour lui d'apparaître en public."

Reste à savoir, tout de même, comment Arsenal a géré la situation avec Jerry Quy... Selon la BBC, le rôle de Gunnersaurus va désormais être joué par plusieurs personnes, qui alterneront. Et si le club aurait proposé à Quy d'intégrer cette rotation, ce serait à temps encore plus partiel, pour limiter les coûts.

CC