RMC Sport

Arsenal: Lacazette s'explique sur son regain de confiance

Invité de RMC Sport, Alexandre Lacazette s'est confié sur sa bonne période actuelle avec Arsenal. L'attaquant français s'est en effet montré décisif lors des deux dernières victoires des Gunners. Un regain de forme qu'il explique par la confiance, mais aussi par un changement de tactique.

Arsenal doit beaucoup à Alexandre Lacazette. Mal en point, le club londonien est parvenu mardi à enchaîner une deuxième victoire de suite grâce à un but de l'attaquant français sur la pelouse de Brighton (1-0). Au lendemain de ce succès étriqué, l'attaquant français - également buteur lors du succès surprise contre Chelsea - s'est confié dans PL Zone sur l'antenne de RMC Sport 1. Il a notamment témoigné de sa surprise d'avoir marqué juste après être entré en jeu.

"Ça ne m'est jamais arrivé. Après le match, on m'a dit que j'avais marqué au bout de 21 secondes. J'étais un peu surpris, mais c'est vrai que tout est allé vite", a-t-il commenté.

Aidé par le changement tactique d'Arteta

Cette interview a été l'occasion pour Alexandre Lacazette d'évoquer son regain de forme après une traversée du désert à l'automne: "Quand l'équipe a perdu confiance, c'était aussi mon cas. J'avais peu de situations en match, seulement une par rencontre. Il fallait que je la concrétise, et c'est ce que je ne faisais pas. Dans le jeu, ce n'était pas non plus exceptionnel. Depuis, on a retrouvé confiance, moi également avec les matchs de Ligue Europa qui m'ont aidé".

L'ancien buteur de l'Olympique Lyonnais s'est aussi expliqué sur son positionnement dans la tactique de Mikel Arteta: "Le coach me met en tant que numéro 9, mais plus avec un rôle pour faire jouer les partenaires et beaucoup décrocher. Ce n'est pas vraiment un poste de 10, ni de 9 à l'ancienne qui doit rester devant et marquer des buts. Il connaît mes qualités et sait que j'aime jouer court et aider mes partenaires pour l'évolution des actions. Maintenant, on est à quatre derrière et trois milieux de terrain. C'est beaucoup plus facile, parce qu'avant on manquait de joueurs offensifs. Ce changement tactique nous fait du bien aussi".

JA