RMC Sport

Arsenal ne profite pas du cadeau

Robin Van Persie

Robin Van Persie - -

Alors que Chelsea avait été tenu en échec la veille par Fulham, Arsenal a manqué l’occasion de se rapprocher du podium en concédant le match nul face à Wolverhampton (1-1) ce mardi. Une mauvaise opération pour les Gunners, incapables de forcer la décision.

L’occasion était pourtant belle. Au lendemain du match nul concédé par Chelsea face à Fulham (1-1), Arsenal avait un très bon coup à jouer pour se rapprocher du podium. Le report d’une journée du match face à Wolverhampton, pour cause de grève dans les transports londoniens, avait permis aux Gunners d’anticiper les effets d’un succès face aux Loups : un retour à hauteur de Tottenham, troisième avec deux matches en retard. Mais à l’instar de Manchester City, Liverpool et donc Chelsea, les hommes d’Arsène Wenger se sont pris les pieds dans le tapis face à une équipe au standing modeste.

Gervinho avait fait l’essentiel en ouvrant le score dès la 8e minute de jeu (1-0) sur un service impeccable de Tomas Rosicky. A l’image de son début de saison chaotique, Arsenal s’est laissé rejoindre par un but de Steven Fletcher à la réception d’un cafouillage (1-1, 37e), le premier but des Wolves face à Arsenal depuis 2009. L’art de se compliquer la tâche face à une équipe très regroupée en défense. Les Gunners ont pourtant eu des munitions. Gervinho (55e), Van Persie (64e) et Mertesacker (65e) ont trouvé sur leur route Wayne Hennessey, auteur d’un match remarquable dans son but.

En supériorité numérique…

Même l’expulsion de Milijas pour un tacle appuyé sur Mikel Arteta (74e) n’a pas suffi pour inverser la cours de la rencontre. En état de grâce, le gardien gallois a repoussé successivement les tentatives de Koscielny (89e) et Vermaelen (90e), montés en renfort. Même Van Persie, auteur de 34 buts en 2011, a manqué de sang-froid dans le dernier geste (88e). L’attaquant néerlandais devra attendre samedi face à QPR pour tenter de battre le record de buts en une année détenu par Alan Shearer (36). Il aurait été bien inspiré de s’en rapprocher dès ce mardi. « C’est frustrant mais je suis encore plus frustré par le résultat que par la performance, a expliqué Arsène Wenger en conférence de presse. Ce soir, on ne peut pas mettre en cause l’attitude ou l’engagement de mes joueurs. Mais voilà, avec ce résultat nul, on passe à côté d’une belle opportunité. » Les Gunners, cinquièmes à 12 points des leaders, se contentent d’un point et manquent de réaliser la grosse opération de la journée.

Le titre de l'encadré ici

Wenger tempère pour Henry|||

Après le match (1-1), Arsène Wenger s’est exprimé au sujet de l’arrivée éventuelle de Thierry Henry. Quelques jours après avoir évoqué clairement son intérêt pour l’ancien attaquant des Gunners, le technicien alsacien s’est montré plus mesuré ce mardi : « Il ne s’est rien passé depuis la semaine dernière (pour Henry, NDLR). Je n’attends rien pour le moment. J’attends seulement que les choses se calment un peu », a affirmé le coach des Gunners.