RMC Sport

Arsenal: quand Bendtner insultait Wenger au téléphone

Dans son livre, Nicklas Bendtner, attaquant d’Arsenal entre 2005 et 2014, révèle une conversation houleuse entretenue en 2013 avec Arsène Wenger, alors manager des Gunners. L’international danois n’avait pas du tout goûté à l’échec de son transfert vers Crystal Palace.

Quand un joueur souhaite à tout prix quitter un club pour un autre, l’annulation de la transaction peut générer une grosse frustration. Au point de péter les plombs et de s’en prendre violemment à l’un des entraîneurs les plus respectés du championnat… C’est en tout cas l’expérience sur laquelle revient Nicklas Bendtner, aujourd’hui au FC Copenhague, dans son livre Both Sides (les deux côtés).

Cantonné à un rôle de remplaçant pour la saison

Dans un passage rapporté par le journal anglais The Mirror, l’ancien Gunner (2005-2014) se souvient de sa réaction lorsqu’il a appris, à la fin de l’été 2013, qu’il n’allait finalement pas être transféré à Crystal Palace, comme il le souhaitait. Arsène Wenger, alors manager du club londonien, va droit au but et annonce à Bendtner qu'Arsenal n’a pas pu acheter l’attaquant qu’il souhait et que, par conséquent, le Danois va rester au club dans un rôle de remplaçant.

Seulement 157 minutes jouées en une saison après cet épisode

Furieux, Bendtner raccroche. Puis décide de rappeler son coach. "J’ai dit beaucoup de choses laides et irrespectueuses, comme ‘branleur’ ou ‘trou du cul’", raconte l’homme aux 45 buts sous le maillot des Gunners, qui assure avoir passé une nuit blanche à la suite de cette conversation. Le lendemain matin, l’attaquant finit par s’excuser auprès du Français.

Un an plus tard, il obtiendra finalement gain de cause et sera transféré à Wolfsburg. Après avoir joué seulement 157 minutes en championnat sur toute la saison… On comprend un peu mieux pourquoi.

F.Ga