RMC Sport

Blackburn : un trop lourd héritage

El-Hadji Diouf en duel face à Berbatov

El-Hadji Diouf en duel face à Berbatov - -

Bien que repris en novembre dernier par un groupe indien, l’avenir du club anglais au passé prestigieux s’annonce flou.

De là où il est, Jack Walker, l’ancien patron des Blackburn Rovers disparu en 2000, doit sans doute se retourner dans sa tombe. Au mois de novembre, le club auquel il avait consacré tout son temps et sa fortune à partir de 1991 a été revendu au groupe indien, Venky’s, propriété de la famille Rao. Problème : près de deux mois après l’arrivée de ces investisseurs dans le capital du club anglais, l’équipe entraînée par Steve Keane ne voit toujours rien venir : « Ils nous ont promis des joueurs de qualité pour viser plus haut en championnat, mais nous ne les avons même pas encore rencontré, soupire Christopher Samba, le défenseur central des Rovers. Les actions pèsent plus que les mots. Le mercato va débuter, nous verrons bien ce qui va se passer… »

Samba : « Walker est indissociable des Rovers »

Si l’avenir de cette équipe actuellement 9e de Premier League s’écrit donc en pointillé, le fantôme d'« Uncle Jack » plane plus que jamais au-dessus d’Ewood Park : « Son héritage est très important, poursuit Samba. Il a fait monter le club en Premier League. On peut voir des statuts de lui autour du stade et son nom est toujours chanté les soirs de matches. Jack Walker est vraiment indissociable des Blackburn Rovers. »
Habitué à naviguer dans le ventre mou du championnat anglais, Blackburn parviendra-t-il à franchir un cap ? Si les prestations de haute volée ont disparu depuis bien longtemps, le prestige du club sacré trois fois champion d’Angleterre (1912, 1914 et 1995) n’a pas complètement disparu. Avec ce dernier sacre qui remonte à plus de 15 ans, Blackburn est le dernier club à avoir été champion en dehors du Big Four (MU, Arsenal, Chelsea, Liverpool).