RMC Sport

Chelsea sacre Leicester

-

- - AFP

Tottenham n’a pas pu retarder le titre de champion d’Angleterre promis à Leicester, en concédant le nul sur la pelouse ce lundi (2-2). Les Spurs, qui menaient pourtant 2-0 à la pause, ont craqué sur des buts de Cahill et d’Hazard et offrent ainsi aux Foxes leur premier sacre en Premier League.

A l’image de la saison de Tottenham, il n’aura pas manqué grand-chose pour que les Spurs retardent le titre de champion d’Angleterre promis à Leicester. C’est pourtant au terme d’un match maîtrisé pendant… une petite heure, que les Londoniens ont concédé le nul (2-2), après avoir mené 2-0 à la pause, ce lundi en clôture de la 36e journée de Premier League. L’un des nombreux derbies de Londres avait en effet rapidement tourné en faveur des joueurs de Mauricio Pochettino, malgré une première demi-heure d’observation. Et comme souvent cette saison, c’est Harry Kane qui a débloqué le compteur des Spurs à la 35e minute de jeu, sur un magnifique service de Lamela, en dribblant Begovic pour propulser le ballon dans le but vide.

Treizième passe décisive pour Eriksen

Les dauphins de Leicester ont enfoncé le clou dans la foulée, au terme d’un magnifique enchaînement du Danois Eriksen, passeur décisif pour le Sud-Coréen Son, la treizième pour l’ancien joueur de l’Ajax en Premier League cette saison. Mais la réduction de l’écart par Gary Cahill sur corner (58e) va pourtant donner des raisons d’y croire à Chelsea. D’autant que Tottenham va sortir de son match, en provoquant beaucoup de fautes grossières, avec sept cartons jaunes à la clé.

Le coup de génie d’Hazard

A l’image de l’Argentin Lamela qui piétine volontairement Cesc Fabregas, la roue tourne en faveur des Blues. Et c’est finalement Eden Hazard, jusque-là méconnaissable cette saison, qui crucifie Hugo Lloris d’un modèle de frappe enroulée en lucarne, au terme d’un slalom magnifique, et d’un relais judicieux avec Diego Costa (83e). C’est fait, Chelsea stoppe Tottenham et offre par la même occasion le premier titre de champion d’Angleterre de son histoire à Leicester. Le premier sacre national de Claudio Ranieri aussi. Conclusion heureuse d’une saison superbe pour la bande à Vardy, Mahrez et N’Golo Kanté, qui n’ont que la 17e masse salariale de Premier League cette saison. Comme quoi, l’argent ne fait pas tout.

DC