RMC Sport

Crystal Palace: évoqué aussi à l'OM, Mateta a rejoint le club le "plus motivé"

Dans un entretien à So Foot, l'attaquant français Jean-Philippe Mateta explique pourquoi il a décidé de quitter Mayence pour rejoindre Crystal Palace cet hiver alors qu'il était notamment évoqué du côté de l'OM.

Il a un temps été cité cet hiver parmi les cibles offensives de l'OM. Buteur à sept reprises lors de la première partie de saison en Bundesliga, Jean-Philippe Mateta aurait pu être un renfort intéressant pour une formation marseillaise seulement sixième de Ligue 1 et en panne d'efficacité offensive (27 buts en 20 journées). Mais la direction phocéenne a préféré miser sur le Polonais Arkadiusz Milik. Une référence au poste d'avant-centre et un joueur bien décidé à sortir de l'impasse dans laquelle il se trouvait à Naples. Mateta, lui, a pris la direction de l'Angleterre.

>> Les infos mercato EN DIRECT

L'attaquant français de 23 ans, passé par Châteauroux, Le Havre et Lyon très brièvement, a quitté Mayence pour s'engager avec Crystal Palace sous la forme d'un prêt de 18 mois avec option d'achat. Une opportunité intéressante pour poursuivre sa progression et peut-être taper dans l'oeil de plus gros clubs européens. Dans un entretien donné ce jeudi à So Foot, Mateta est revenu sur le supposé intérêt de l'OM à son égard. Se serait-il senti prêt à rejoindre la Canebière si l'opportunité s'était présentée?

"Je suis allé au plus motivé"

"Pourquoi pas! C’est une grande équipe du championnat de France. Mais pour le coup, je suis allé au plus motivé, au club qui me voulait le plus, et c’était Crystal Palace. Et en plus, Marseille a fait un autre choix", explique-t-il. Une chose est sûre, la pression quotidienne qui accompagne l'OM, surtout en ce moment, ne lui aurait pas fait peur. "Attention, moi, j’aime bien la pression. Et à Crystal Palace, il y a aussi de la pression!", assure celui qui veut à l'avenir soulever la Ligue des champions et être appelé chez les Bleus (il compte 11 sélections avec les Espoirs). Un beau programme.

"C’est aussi pour ça que je suis allé en Premier League, c’est un choix stratégique, dans le sens où j’ai l’impression que si je marque 7 buts, 15 buts, 25 buts, on les verra plus que si je les mets en France ou en Allemagne", affirme-t-il. Chez les Eagles, 14es du championnat anglais, il sera notamment confronté à la concurrence de Wilfried Zaha, Jordan Ayew, Christian Benteke et Michy Batshuayi.

RR