RMC Sport

Eboué : « Arsène est un père pour nous »

Qualifié pour les demi-finales de la Coupe d’Angleterre, Arsenal s’est également relancé dans la course à la Ligue des champions. Emmanuel Eboué évoque une fin de saison excitante.

Arsenal va mieux et vous aussi. Vous marquez deux buts en cinq minutes face à Blackburn alors que vous étiez remplaçant au coup d’envoi. Quelle rentrée !
Oui ça fait plaisir de marquer. Ça faisait longtemps que je n’avais pas trouvé le chemin des filets et ces deux buts arrivent à un bon moment. Je me procure des occasions mais j’ai un peu de mal à la finition et parfois il m’arrive de paniquer devant le gardien adverse. Mais il ne faut pas oublier que je ne suis pas un attaquant (Rires…)

Avec cette victoire et après une longue période de doute, vous récupérez enfin la quatrième place du championnat, synonyme de Ligue des Champions pour Arsenal.
Tout le monde connaît Arsenal et sait que la Ligue des Champions est un de nos principaux objectifs en début de saison. On a l’habitude de la jouer tous les ans et ne pas se qualifier serait un échec. Ça nous fait énormément de bien de récupérer cette quatrième place et on va se battre pour la conserver jusqu’à la fin.

Visez plus haut semble assez compromis …
Nous, on va essayer de gagner tous les matches et on verra après. Vous savez, en football, on ne sait jamais ce que l’avenir nous réserve. On a eu de nombreux blessés cette année mais on peut espérer une belle fin de saison. On est qualifié pour les quarts de finale de la Ligue des champions. On va tout donner pour faire quelque chose de grand sur la scène européenne étant donné que le titre est difficilement accessible.

Le public de l’Emirates Stadium vous avez pris en grippe et vous tenait responsable des mauvais résultats du club.
Oui, c’est vrai que j’ai vécu des moments difficiles avec les supporters. J’étais un peu abattu parce que je ne comprenais pas pourquoi ils me sifflaient. Ca fait partie du football mais avec le soutien de mes coéquipiers tout est rentré dans l’ordre. Aujourd’hui, ça va mieux et je me sens bien à Arsenal.

Votre coach Arsène Wenger vous a toujours défendu devant les medias et les supporters. Quel type de relations entretenez-vous avec lui ?
Arsène, c’est comme un père pour nous. Je suis très heureux d’être à ses côtés, et je veux lui rendre la confiance qu’il m’a accordée. Je vais tout faire pour qu’on gagne les matches qu’il nous reste à jouer en espérant que la saison se termine bien.

La rédaction