RMC Sport

Le coach de Burnley affirme que les joueurs "crient" pour obtenir plus de penalties, grâce aux huis clos

-

- - -

Entraîneur de Burnley en Premier League, Sean Dyche a poussé un coup de gueule sur les dernières tendances des joueurs dans les stades à huis clos. Pour le manager des Clarets, les footballeurs profitent de l'absence des supporters pour "crier" dans la surface de réparation et mettre la pression sur les arbitres pour obtenir des penalties.

Une récente étude en juin indiquait que Burnley était l'équipe en Europe qui avait obtenu le moins de penalties au cours des trois dernières saisons, seulement quatre en 105 matchs. En poste depuis 2012 en tant qu'entraîneur de Burnley, Sean Dyche a poussé ce jeudi un coup de gueule vis-à-vis des dernières tendances de nombreux adversaires.

"La nouvelle mode maintenant est la simulation d'une blessure et les joueurs crient et se tiennent le visage. Et pour l'arbitre à cause des stades à huis clos, cela semble être un moyen de le faire réfléchir différemment lorsque vous vous mettez à crier et hurler", a estimé Sean Dyche, encore déçu de ne pas avoir eu de penalty pour "une poussée claire dans le dos" sur Kevin Long, lors du dernier match de Burnley en Premier League lundi face à West Ham (0-0)

"Vous avez des tricheries flagrantes"

Au cours de la partie face aux Hammers, Sean Dyche estime que Kevin Long est resté debout et n'a pas cherché à se laisser tomber, ce qui n'a pas permis à son équipe d'obtenir ce penalty. "C'est bizarre à mon avis, mais c'est comme ça que le football est en ce moment, regrette encore le technicien.

"Je ne parle pas d'une habitude de jeu qui existe depuis toujours. Vous vous faîtes trébucher dans la surface et vous tombez, il y a toujours eu des attaquants intelligents pour le faire, s'explique encore le technicien en place à Burnley. Maintenant, vous avez des tricheries flagrantes, des feintes flagrantes de blessure, avec des gens qui couinent et hurlent". Une mauvaise habitude décriée par le manager de Burnley, alors que les Clarets pointent actuellement à la 18e place du championnat.

GL