RMC Sport

Le coup de gueule du conseiller d’Anthony Martial

Anthony Martial (Man Utd)

Anthony Martial (Man Utd) - AFP

EXCLU RMC SPORT. Apres la non-sélection d’Anthony Martial en équipe de France, le conseiller du joueur Philippe Lamboley a souhaité réagir face aux critiques qui touchent l’attaquant de Manchester United.

Etes-vous déçu de la non-sélection d’Anthony Martial en équipe de France ?

On est toujours déçu quand un joueur n’est pas sélectionné. Maintenant, c’est le choix du sélectionneur et je le respecte. Mais je tenais à éclaircir certaines contrevérités totalement infondées sur le début de saison d’Anthony. Je ne comprends pas cet acharnement médiatique sur Anthony.

Equipe de France: Rabiot et Giroud sont là, Gignac et Martial écartés

Pourquoi vous êtes en colère aujourd’hui ?

Je suis en colère parce qu’on fait des analyses sur de l’extra-sportif, alors que l’explication est assez simple. Tous ceux qui suivent et qui connaissent le football pourront comprendre. Comprendre qu’un garçon qui a fait 60 matchs la saison passée, qui a disputé son dernier match le 10 juillet, qui a disputé un Euro, qui a eu 15 jours de vacances et qui a repris l’entrainement 15 jours plus tard, ne peut pas être à son meilleur niveau dès le début de saison. Or, je constate que les quatre premiers matchs de la saison avec Manchester, Anthony était titulaire, pour autant de victoires, en étant à 60% de ses moyens. Je remarque aussi qu’Anthony a marqué son premier but en bleu avant d’entrer en jeu dans le derby contre City à domicile.

On ne se rend pas compte de la difficulté de disputer 60 matchs sur une saison, de plus en Premier League…

Aujourd’hui, on a l’impression que certains médias français veulent tomber sur Anthony car ils n’accordent pas beaucoup d’interviews ou car le jeu médiatique n’est pas sa tasse de thé. Anthony n’est pas un acteur. Il ne changera pas son mode de fonctionnement pour un bon papier. Ce qui me met en colère, c’est que les médias essayent de trouver des problèmes dans la vie d’Anthony. Qu’on arrête de chercher des problèmes extra-sportifs à Anthony ! Je suis pour le débat et les analyses, mais je préfère quand elles sont faites par des gens qui regardent la Premier League.

Est-ce qu’il a été affecté par les polémiques qui l’ont touché, notamment sa rupture avec son ex-compagne ?

Se poser la question, c’est une stupidité, une absurdité sans nom. La réponse est claire pour moi. Ça n’a eu aucun impact sur l’aspect sportif. C’est une question d’avoir le temps de digérer une très grosse saison avec un club nouveau. Une grosse saison et si peu de vacances. On ne peut pas dire qu’il a fait un mauvais début de saison à cause de ces histoires. Il a fallu se mettre rapidement au niveau. Ensuite, ce qu’il s’est passé ne regarde qu’Anthony et sa famille. Je ne comprends pas quel est l’intérêt de certains médias de couvrir ou de relayer cette histoire. Je ne comprends pas en quoi la vie personnelle d’Anthony puisse intéresser les Français ou les fans de football. Aujourd’hui, c’est du passé. Cela ne sert absolument à rien d’associer cette histoire avec ces performances.

On a aussi évoqué la perte de son numéro 9…

Je ne vais pas vous mentir. Oui, ça l’a marqué. Oui, ça l’a surpris. Oui, il a été déçu… deux jours. Mais c’est un professionnel. Il a su tout de suite se remettre dans le bain. Personnellement, je n’ai pas accepté cette décision que je trouve déplacée et irrespectueuse vis-à-vis de mon joueur. Ce sentiment, je l’ai donné aux dirigeants de Manchester United. Ça ne se fait pas. Donc on accepte, on tourne la page, mais on ne la déchire pas.

En Angleterre, des medias ont fait état d’une mauvaise relation entre Anthony et José Mourinho. Est-ce vrai ?

Non, pas du tout. Ils ont des relations très professionnelles. Et je suis sûr que José Mourinho saura tirer le meilleur d’Anthony, comme l’a fait Louis van Gaal avant lui.

Anthony était avant-centre à Monaco. Aujourd’hui, il est ailier à Manchester United. Est-ce qu’il se plait à ce poste ?

Oui, il se plait à ce poste. Il a 20 ans. Aujourd’hui, aucun grand club européen ne joue avec un avant-centre de 20 ans. Les grands attaquants ont démarré sur un côté. Pour lui, le principal, c’est de jouer. Mais je n’oublie pas que dans sa formation, il a inscrit entre 25 et 30 buts par saison au poste d’attaquant. Et quand il est arrivé à United, il a inscrit quatre buts en quatre matchs en jouant en pointe avant de passer sur le côté. Il ne revendique rien. Simplement de jouer, de prendre du plaisir. Il emmagasine de l’expérience. Mais je suis persuadé qu’il reviendra en pointe dans quelques années.

Est-il heureux à Manchester United ?

Il est très heureux là-bas. On essaye de le faire passer pour un malheureux parce qu’il ne sourit pas tout le temps. Ça fait partie de sa personnalité. Les gens qui le connaissent bien, savent que c’est un garçon souriant, abordable et chaleureux. Il est incroyablement attaché aux supporters, qui l’ont tellement bien accueilli. Il est très attaché à ce club et à ses coéquipiers. Il a une seule envie : réaliser une grande saison et gagner des titres avec United. Laissons-le travailler, laissons ce jeune de 20 ans prendre du plaisir dans sa passion. Ce qu’il a accompli jusqu'à maintenant est incroyable. Il n’est qu’au début de sa carrière. Et je peux vous promettre que le meilleur reste à venir.

Mohamed Bouhafsi